Vie pratique - Conso

Mode homme à Paris: du sang neuf et premier hommage à Lagerfeld

  • Bruno Sialelli, le directeur artistique de Lanvin lors du défilé automne-hiver 2019/2020 à Paris.
    Bruno Sialelli, le directeur artistique de Lanvin lors du défilé automne-hiver 2019/2020 à Paris. Philippe LOPEZ / AFP / Philippe LOPEZ / AFP
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages

(AFP) - Quatre nouveaux créateurs français et américains viendront injecter du sang frais à la semaine de prêt-à-porter hommes qui démarre à Paris ce mardi pour un marathon de 60 défilés et dont le point fort sera un grand hommage à Karl Lagerfeld.

Les marques américaine Bode et française Phipps défileront dès mardi matin au premier jour de la semaine du prêt-à-porter masculin qui outre les ténors comme Louis Vuitton, Dior ou Hermès attire de plus en plus de créateurs et offre cet été dix défilés de plus qu'il y a un an.

Finaliste du Prix LVMH de cette année, Bode, dont le style se caractérise par des imprimés colorés, des patchworks et certaines techniques de couture féminines dans le vestiaire masculin, a été lancée en 2016 par la New-yorkaise Emily Adams.

L'ex-styliste des collections homme de Dries Van Noten, qui a aussi travaillé pour Marc Jacobs, Spencer Phipps né à San Francisco et formé à l'école de mode new-yorkaise Parsons a lancé sa marque unisexe Phipps à Paris en janvier 2018.

Egalement en lice pour le prix LVMH de cette année, Phipps est un adepte de la mode 100% éthique et durable. La marque reprend souvent des teintes naturelles et des imprimés animalistes pour sensibiliser aux espèces en voie de disparition.

Samedi, Paris verra la première collection de la marque américaine Sies Marjan lancée en 2016 par le créateur hollandais Sander Lak, ancien de chez Dries Van Noten.

- Défilé-concert -
Le Français Ludovic de Saint Sernin, auteur d'une esthétique singulière mélangeant les genres et érotisant l'allure masculine, présentera sa collection dimanche, jour de clôture de la Paris Fashion Week.

Fidèle à son souhait de démocratiser la mode, le jeune créateur de la maison du luxe parisienne Balmain présentera un défilé-concert le 21 juin, en pleine fête de la musique à Paris, avec le DJ français Gesaffelstein.

La griffe va installer un espace éphémère dans le Jardin des plantes, qui sera ouvert à ceux qui ont réussi à s'arracher les tickets gratuits sur le site de la marque.

De retour sur le calendrier officiel avec un nouveau styliste, Lanvin qui présente sa collection homme dimanche est également à surveiller. Pour son premier défilé en février, le créateur français Bruno Sialelli a apporté un vent de fraîcheur à la plus ancienne maison de couture de l'Hexagone encore en activité.

Parmi les temps forts cette semaine, un hommage à Karl Lagerfeld, disparu en février, sera organisé jeudi à Paris au Grand Palais, lieu des défilés féeriques qu'il avait signés pour Chanel.

Conformément à ses volontés, le créateur a été incinéré dans l'intimité et aucune cérémonie religieuse ni hommage populaire n'ont été organisés après sa mort le 19 février à 85 ans.

Le 5 mars, le premier défilé Chanel organisé après sa disparition, sous la verrière du Grand Palais, a débuté par une minute de silence et s'est terminé par une ovation debout, et des larmes pour une partie des fans du géant de la mode.

"Cet événement unique mettra en lumière l'héritage de l'artiste et sa créativité sans précédent qui s'étend bien au-delà de la mode et inclut le design, la photographie, l'édition, l'illustration", soulignent les trois maisons dont il a été le directeur artistique qui organisent l'événement.

De nombreuses personnalités venues du monde entier assisteront à cette célébration, selon la même source.

"L'homme de la Renaissance" sera célébré à travers "un patchwork de vidéos réalisées tout au long de sa vie, où s'entremêlent plusieurs courtes interviews des nombreuses personnalités qui lui étaient proches", a expliqué le metteur en scène canadien Robert Carsen chargé de concevoir cet événement.

Un hommage qui comptera avec "la contribution d'acteurs, de musiciens et de danseurs dont il admirait le travail" et qui "interpréteront une partie de la musique et de la littérature qu'il a tant aimées", a-t-il ajouté.

Relaxnews
Voir les commentaires
Réagir