Beauté

Plaquées ou ultra-dégradées : les tendances coiffures de Milan

  • Coiffures tirées à quatre épingles chez Armani. Milan 17 juin 2019
    Coiffures tirées à quatre épingles chez Armani. Milan 17 juin 2019 Miguel MEDINA / AFP -
  • La chevelure du mannequin italien Vittoria Ceretti plaquée vers l'arrière à grand renfort de gel pour Versace. Milan, 15 juin 2019
    La chevelure du mannequin italien Vittoria Ceretti plaquée vers l'arrière à grand renfort de gel pour Versace. Milan, 15 juin 2019 Miguel MEDINA / AFP -
  • Bouclettes en pagaille chez Fendi. 17 juin 2019
    Bouclettes en pagaille chez Fendi. 17 juin 2019 Miguel MEDINA / AFP -
  • Dégradé blond platine chez John Richmond. Milan, 16 juin 2019
    Dégradé blond platine chez John Richmond. Milan, 16 juin 2019 Miguel MEDINA / AFP -
  • Carré long et ondulé chez Marni. Milan, 15 juin 2019
    Carré long et ondulé chez Marni. Milan, 15 juin 2019 Miguel MEDINA / AFP -
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages

(Relaxnews) - Milan a mis un terme à la saison des défilés masculins printemps/été 2020, le 17 juin, avec notamment les présentations de Fendi et Giorgio Armani. Côté mode, les choix étaient très éclectiques, mais les créateurs se sont retrouvés sur les coiffures présentées, avec deux styles littéralement opposés qui ont trusté les podiums milanais.

Versace a fait la part belle au gel et aux mèches luisantes lors d'un défilé où des mannequins arboraient une raie sur le côté pour ajouter une dose de glamour moderne. Les coupes plaquées vers l'arrière étaient aussi de mise chez Marcelo Burlon County of Milan, où on leur a associé des maquillages naturels. Cette tendance a été adoptée par Dolce & Gabbana mais en lui ajoutant du volume, pour proposer des bananes rétros parfaitement assorties aux bombers aviateurs de la griffe.

L'esthétique Dsquared2 était axée sur des coiffures lâchées et brushées, alors que celle d'Etro favorisait aussi la longueur mais cette fois bouclée. Le défilé Giorgio Armani a multiplié les références aux années 90, notamment avec des coiffures tirées à quatre épingles.

Dans une autre veine, chez Marni, les gars arboraient des carrés longs ondulés agrémentés d'accessoires capillaires élaborés. John Richmond a lui aussi préféré un look plus cool, à grand renfort de coupes dégradées et texturées. Chez Fendi, les boucles très seventies et les franges ondulées étaient à la fête.  

Relaxnews
Réagir