Santé

Les Chochottes, compagnes ruthénoises des mouvements de votre quotidien

Abonnés
  • Directeur général de la marque plébiscitée par plus de 2 000 kinésithérapeutes, rien qu’en France, Grégoire Couderc veut aujourd’hui développer le conseil.
    Directeur général de la marque plébiscitée par plus de 2 000 kinésithérapeutes, rien qu’en France, Grégoire Couderc veut aujourd’hui développer le conseil. José A. Torres. / José A. Torres.
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages
Implanté à Rodez, le laboratoire pharmaceutique « 100 % naturel » soulage les douleurs articulaires et musculaires de la planète entière.

Dans la famille des entreprises aveyronnaises qui s’exportent, et plutôt bien, je demande les Chochottes. Implanté à Rodez depuis ses premières heures, le laboratoire spécialisé dans la para-kinésithérapie rayonne aujourd’hui aux quatre coins du monde. Avec succès. Jugez plutôt. Malgré une gamme de produits plutôt réduite, son best-seller, « La lombaire », et une gamme de soins, tout aussi réduite, à destination des sportifs, les chochottes s’arrachent. Le XV de France les exige, le champion de France du semi-marathon en redemande, on dit même qu’Angélina Jolie ne s’en sépare plus….

Présente dans plus de 1 000 pharmacies en France et plébiscitée par 2 000 kinésithérapeutes, la gamme distribuée un temps chez Colette à Paris, à même réussi l’exploit de figurer en bonne place dans le rayonnage de la plus vieille pharmacie new-yorkaise, la Bigelow Apothecaries, sur la Sixième avenue.

Une success-story à l’aveyronnaise née de la collaboration fructueuse entre Sylvie et Grégoire Couderc, couple à la ville comme au laboratoire. Elle, la professionnelle, combine son expertise de kiné aux recettes naturelles pour développer les coussins garnis de graines de lin aux vertus anti-inflammatoires, à utiliser à chaud ou à froid. Lui, architecte de formation, a pris en main la commercialisation de cette pépite aveyronnaise en consolidant son identité visuelle. Toujours en famille. « Nous sommes partis d’une photo de nos aïeux qui étaient lutteurs de foire, à Lodève, à la fin du XIXe siècle. Ça colle plutôt bien au produit, bien que cette petite note d’humour n’ait pas fait l’unanimité au départ », se souvient Grégoire. De l’histoire ancienne ! En quelques mois, les Chochottes sortent de l’anonymat et reçoivent en 2011 pour ce design original, le prix international « Red dot design award » comme Décathlon, BMW ou plus récemment TAG Heuer et Google avec son désormais célèbre « Google Home ».

Aujourd’hui dans la cour des grands, le petit laboratoire ruthénois, ses 19 collaborateurs et son demi-million d’euros de chiffre d’affaires, poursuivent sur la lancée avec un nouveau produit : une moufle de rééducation pour l’arthrose de la main garnie de graines de lin. Simple et efficace, le produit devrait rapidement s’imposer, notamment en France où la maladie touche 10 millions de personnes. « La quantité de graines lors de l’exercice va conditionner l’entretien et la récupération articulaire et musculaire », développe le directeur général. Un directeur qui, pour « accompagner les mouvements du quotidien », souhaite développer toujours plus la notion de conseil. Une quête perpétuelle de confort et d’authenticité… Sans chichi.
 

Aurélien Delbouis
L'immobilier à Rodez

81000 €

A vendre proche centre ville T4 traversant, actuellement loué , au 2ème éta[...]

569 €

Appartement 3 chambres avec cave garage et ascenseur. Balcon. Lumineux et t[...]

89000 €

A découvrir bel appartement de type F3 de 85m²! Facilement transformable en[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir