Santé

Un jeu vidéo conçu pour développer l'intelligence émotionnelle chez les adolescents

  • Les participants ont signalé une amélioration de l'évaluation et de l'expression de leurs émotions personnelles immédiatement après avoir joué.
    Les participants ont signalé une amélioration de l'évaluation et de l'expression de leurs émotions personnelles immédiatement après avoir joué. scyther5/IStock.com / scyther5/IStock.com
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages

(Relaxnews) - Deux chercheuses italiennes ont mis au point un jeu vidéo destiné à tester les capacités des adolescents à exprimer et gérer leurs émotions. 

Publiée dans Games for Health Journal, l'étude a porté sur 121 adolescents âgés en moyenne de 14 ans. Parmi eux, 97 (80,2%) se sont présentés comme des "joueurs de jeux vidéo". Les participants ont été invités à jouer pendant 8 sessions de 1h30 à EmotivaMente, un jeu vidéo spécialement conçu pour l'étude.

Les données relatives à la capacité des adolescents à identifier, exprimer et gérer leurs émotions ont été récoltées et analysées avant, pendant et trois mois après l'expérience. Les résultats montrent que les participants ont signalé une amélioration de l'évaluation et de l'expression de leurs émotions personnelles après avoir effectué les sessions de jeu. Ce progrès n'a toutefois pas persisté au cours des trois mois qui ont suivi l'expérience. 

"EmotivaMente a aidé les adolescents à améliorer leurs compétences émotionnelles. Les résultats ont confirmé que les jeux vidéo peuvent être utiles pour promouvoir l'intelligence émotionnelle chez les adolescents à l'école, s'ils sont intégrés à un cadre guidé et assisté", affirment les deux chercheuses principales Claudia Carissoli et Daniela Villani, de l'Università Cattolica del Sacro Cuore (Milan, Italie). 

"C'est une première étape importante dans la conception d'un jeu pour apprendre à gérer les émotions. Bien que l'impact ait été limité, d'autres améliorations au jeu pourraient avoir des effets supplémentaires substantiels. Restez attentifs !", considère pour sa part Tom Baranowski, rédacteur en chef du Games for Health Journal.

Relaxnews
Voir les commentaires
Réagir