Beauté

Shampoing solide : pour ou contre ?

  • Shampoing solide : pour ou contre ?
    Shampoing solide : pour ou contre ?
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages

En vogue sur les réseaux sociaux et boutiques « zéro déchet », le shampoing solide vous intrigue ? Pas de flacon, des parfums différents, une forme de savon… quels sont les avantages et les inconvénients de ce cosmétique naturel ?

Fabriqué à partir de tensioactif, d’huile végétale, de poudre ayurvédique et d’huile essentielle, les shampoings solides envahissent depuis peu les rayons des cosmétiques bios et naturels.

Écologique et pratique

Et cette alternative comporte de nombreux avantages à la bouteille classique. Les tensioactifs utilisés pour leurs propriétés lavantes et moussantes s’éliminent bien plus facilement, et sont donc moins polluants que les produits chimiques employés dans les shampoings classiques. L’un de ces tensioactifs est même totalement biodégradable. Pas de doute, la démarche écologique est bien là, grâce aussi à l’absence de contenant plastique.

Pour le transport, le shampoing solide entre dans une petite boîte à savon. Pratique pour boucler la trousse de cosmétiques et pour les trajets en avion pour lesquels il faut toujours trouver des flacons de moins de 100 mL.

Autre atout du shampoing solide, son faible coût ! Un carré de 50 grammes peut durer 4 à 6 mois, un flacon de shampoing bien moins… Vous pouvez aussi le fabriquer vous-même si vous en avez le temps et l’envie ! Et vous en procurer dans une boutique zéro déchet.

Trop différent

« Passer du shampoing liquide au solide peut bloquer certaines personnes qui ne souhaitent pas changer leurs habitudes », atteste Sébastien Béguin, gérant de la savonnerie Les essentiels. Certains testent la version solide mais en reviennent. Le rituel de la marque, de la texture, du parfum peut rendre accro.

Parfois, les adeptes du flacon et du liquide n’apprécient pas que leur shampoing ait la forme d’un savon. En l’appliquant, ils ont l’impression que leurs cheveux ne seront pas propres.

Autre point chez les réfractaires, l’impatience : il existe en effet un temps d’adaptation à l’usage. « Pendant les 3 premiers mois, votre cheveu peut changer de texture », prévient Pauline Hervé, maquilleuse professionnelle, créatrice du site http://bdcbleblog.com/, et utilisatrice exclusive du shampoing solide depuis 2 ans. Le temps qu’il retrouve sa vraie nature ! En effet, « dans les shampoings des supermarchés, l’ajout de silicone gaine le cheveu. Mais en apparence seulement : en réalité le cheveu respire difficilement et il regraisse donc plus vite ».

Destination Santé
Voir les commentaires
Réagir