Municipales 2020

François Marty brigue un nouveau mandat

Abonnés
  • François Marty, maire de Decazeville, à l’espace Gilbert-Bou, symbole d’une percée vers l’avenir.
    François Marty, maire de Decazeville, à l’espace Gilbert-Bou, symbole d’une percée vers l’avenir. Repro CP / DDM / Repro CP
Publié le / Modifié le S'abonner

Le maire de Decazeville a annoncé jeudi qu’il se présenterait aux prochaines élections municipales.

François Marty est le premier maire sortant du Bassin à avoir déclaré officiellement, jeudi, qu’il se représente- rait aux élections municipales des 15 et 22 mars prochains. Une décision prise il y a peu car "on veut travailler jusqu’au bout" mais mûrement réfléchi durant les trois derniers mois avec son équipe de 28 conseillers autour de lui. Car François Marty ne conçoit que le travail d’équipe "sinon on n’y arrive pas. Je ne veux pas décider tout seul mais partager les décisions. Tout comme nous nous partageons les indemnités ".

Une campagne de propositions

François Marty et son équipe ont choisi d’appeler leur liste "Decazevillois, poursuivons ensemble" avec un petit sous-titre apposé sur le logo, "Avec vous, pour vous". Et dans les jours qui viennent, les Decazevillois recevront une lettre du maire dans laquelle il détaillera ses motivations profondes. On le sent, c’est véritablement la passion pour sa ville qui anime François Marty qui confie avoir été " sollicité par des partis politiques mais je n’ai qu’un seul parti, c’est Decazeville et sa communauté. Je conduirai donc une liste sans étiquette avec une équipe où personne n’est encarté", précise-t-il. Il confie également que cette équipe sera sensiblement la même puisque "75 % des conseillers sortants souhaitent continuer ". La liste n’est donc pas tout à fait finalisée mais nombreux sont ceux qui aimeraient y participer comprend-on à demi-mot. Elle sera donc dévoilée dans les semaines qui viennent et, début février, François Marty inaugurera son local de campagne. Le maire souhaite justement mener " une campagne dans la sérénité, sans polémique, une campagne de propositions". Des propositions basées sur le triptyque attractivité-jeunesse-économie qui lui tient tant à cœur car "il reste beaucoup à faire et on va travailler d’arrache-pied" aussi sur les propositions issues du cahier de doléances mis à disposition des habitants. "On est plein de volonté et de dynamisme mais le plus douloureux c’est de voir que la population baisse car on paye cash la perte de l’industrie lourde et de ses 3000 emplois en 1987 ".

Alors François Marty est évidemment "tracassé" par les premiers employeurs de sa ville, la SAM qui rencontre actuellement de grosses difficultés et l’hôpital dont il espère que l’intégration au Groupement hospitalier de territoire (GHT) apportera l’offre de soins de proximité que ses habitants sont en droit d’attendre.

Autrefois, Decazeville était la première ville du département, aujourd’hui elle ne compte plus que 5 500 habitants et la dernière construction d’une maison d’habitation date des années soixante.

"La tâche est tellement prenante qu’on abandonne ce qui nous est le plus cher, c’est-à-dire la famille ", confie François Marty. C’est pour cela qu’il a voulu réfléchir, avec son équipe, pour savoir si chacun était à nouveau prêt à donner tout son temps et plus encore. La réponse est oui.

Pour François Marty, aujourd’hui la compétence d’une mairie réside dans sa capacité à "gérer du mieux possible l’argent de ses contribuables ainsi que le quotidien de ses habitants ". Quant aux projets, " s’ils sont bons et que les dossiers sont bien montés, ils passent".

Démocratie merveilleuse

Le maire de Decazeville trouve la démocratie "merveilleuse" et estime "qu’ il est bien que tous les six ans le peuple décide de ce qu’il veut ou ne veut pas ".

C’est donc humblement que François Marty se représentera devant ses administrés en mars prochain. Et de façon très symbolique, pour faire cette annonce, il a souhaité être photographié (exercice qu’il n’affectionne pas du tout), à l’espace Gilbert-Bou, devant cette trouée du "boyau" de la ville qui augure sans doute d’un XXIe siècle que pourrait vivre la ville, avec un accès direct à une zone commerciale proche qui devrait démarrer durant le premier semestre 2020, sans impacter négativement sur le commerce de la rue principale.

 

GDM
Voir les commentaires
L'immobilier à Decazeville

17000 €

DECAZEVILLE - Beau terrain constructible de 772 m², terrain hors lotissemen[...]

43300 €

Venez découvrir ce terrain situé sur les hauteurs de Decazeville. Terrain c[...]

76750 €

A découvrir petite maison de ville mitoyenne type 4 de 90 m2 habitables com[...]

Toutes les annonces immobilières de Decazeville
Réagir