Musique

Decazeville : la Lyre s’apprête à fêter son 120e anniversaire

Abonnés
  • La Lyre decazevilloise en 1907, sous la direction de Gabriel Lefebvre.
    La Lyre decazevilloise en 1907, sous la direction de Gabriel Lefebvre. Collection Loïc Randeynes / Collection Loïc Randeynes
Publié le / Modifié le S'abonner

La lyre est l’une, sinon la plus vieille association de la ville. Loïc Randeynes en dévoile les origines.

La Lyre decazevilloise fête en 2020 son 120e anniversaire. L’occasion de faire une rétro en compagnie de Loïc Randeynes, l’historien de l’association. La Lyre s’organise autour d’un orchestre d’harmonie et d’une école de musique. Sa création, située vers 1900 et attribuée à Albert Séguy (négociant et mécène decazevillois), serait la fusion d’anciens musiciens issus de l’harmonie des mines et forges d’Aubin (dissoute vers 1890) avec des élèves de la musique des Frères, une fanfare dirigée par M. Mansion.

Une trentaine d’exécutants

À ses débuts, elle se compose d’une trentaine d’exécutants, répète dans une classe de l’école de garçons sous la direction du chef de musique, Henri Conte. L’un des premiers concerts connu à ce jour, a été donné samedi 20 janvier 1900, sur la place de l’Eglise (en lieu et place du monument aux morts actuel), ce qui sous-entendrait que la Lyre aurait été constituée en amont dès 1899 pour préparer ce premier rendez-vous. Probable date d’anniversaire, un concert similaire sera donné dimanche 20 janvier 1901. Les archives de l’association ayant été détruites dans un incendie en 1954, il reste à ce jour des zones d’ombre sur les débuts de cette harmonie.

Premier palmarès en 1902

N’empêche, au concours d’orchestre, à Tulle, en juillet 1902, la Lyre decazevilloise, composée de 40 exécutants sous la direction Alfred Sénizergues, s’inscrit en troisième division et obtient un premier prix à l’unanimité en lecture à vue et un 1er prix pour l’interprétation de l’œuvre imposée "La vallée du Lys" de Stoupan.

Dans son rapport publié en novembre 1902, le jury de concours souligne néanmoins une justesse approximative de l’orchestre et une interprétation perfectible sur le plan du rythme, du tempo et des dynamiques.

Orchestre symphonique

Durant les premières années, MM. Conte, Sénizergues, Barthe et Marfan dirigèrent tour à tour l’harmonie puis, en 1906, arriva Gabriel Lefebvre, professeur de violon au conservatoire de Saint-Étienne et 1er prix du conservatoire de Paris.

La Lyre qui se constitue selon les besoins en orchestre symphonique par l’ajout d’un ensemble à cordes aux instruments de l’harmonie, ne cesse de progresser jusqu’à la veille de la Première Guerre mondiale où la société musicale sera mise en sommeil.

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
L'immobilier à Decazeville

188000 €

A VENDRE- belle maison d'environ 105 m2 habitable,intérieur entièrement rén[...]

53500 €

DECAZEVILLE - Cette maison, mitoyenne des 2 côtés, est habitable rapidement[...]

43300 €

Venez découvrir ce terrain situé sur les hauteurs de Decazeville. Terrain c[...]

Toutes les annonces immobilières de Decazeville
Réagir