Sébazac : la maire sortante Florence Cayla face à Alain Picasso

Abonnés
  • Qui occupera la mairie de Sébazac au printemps prochain ?
    Qui occupera la mairie de Sébazac au printemps prochain ? Reproduction Centre Presse / / Reproduction Centre Presse
Publié le / Mis à jour le S'abonner

La commune d’un peu moins de 3500 habitants aura à choisir entre deux candidats, en mars prochain. Il s’agit de la maire sortante, Florence Cayla qui brigue un troisième mandat et Alain Picasso, conseiller municipal, également sortant.
 

La maire sortante, Florence Cayla (divers gauche), qui avait, en 2014, fait un score de 63,63 % % avec sa liste « Cap vers notre avenir », devait rendre son tablier, pour ces municipales de mars 2020.
Et elle aurait d’ailleurs bien vu Alain Picasso, comme tête de sa liste « S’engager pour demain ». Mais après des tergiversations, son ancien colistier a souhaité solliciter les électeurs de son côté.
Au final, Florence Cayla a donc décidé d’affronter son ancien conseiller municipal.
Sébazac-Concourès, la commune aux trois villages, avec Onet-l’Eglise, aura donc le choix entre un homme et une femme à la gouvernance. Rappelons que la commune est administrée par des femmes depuis 1995 ! Florence Cayla ayant succédé à Anne-Marie Durand.
En disputant ce scrutin, Florence Cayla briguera là sa troisième mandature en tant que maire, là où ce sera une première pour Alain Picasso.
Engagé
Ce quinquagénaire, père de famille, se jette dans cette élection avec une liste « motivée, apolitique et non partisane ». Quatre conseillers sortants le suivent dans l’aventure municipale. Neuf pour Florence Cayla.
Alain Picasso, qui se dit « engagé », l’est aussi dans le monde associatif. Il est par exemple cofondateur de l’association Face.  Constituée en 2015, « elle regroupe une quarantaine d’entreprises, d’associations et de collectivités, mobilisées sur l’Aveyron pour porter des initiatives contre l’exclusion, la précarité et toutes les formes de discriminations », explique le candidat. En Aveyron, l’association fait travailler trois salariés et des services civiques.
Le candidat a un parcours à l’international et dans le sud de la France, où il a fondé d’autres associations ou projets comme Anisen pour les personnes âgées (tablettes adaptées).
Il a été aussi président de l’association Sismic (aujourd’hui, il en est vice-président). Actuellement, il est toujours en activité pour un grand groupe d’énergie.
Tenace et pugnace
Florence Cayla, elle aussi, a gardé son activité (dans le secteur de la santé). La maire sortante a une image de femme tenace et pugnace. Elle défend son « bilan positif », selon elle. Et la rénovation de l’avenue de Tabardel en est le phare.
En revanche, le dossier de l’unité de méthanisation qui engendre des désagréments olfactifs importants aux riverains, à Onet-l’Eglise, risque d’impacter son bilan. En 2015, un collectif avait été constitué pour se défendre face à cette usine. De plus, un autre collectif est en passe d’être constitué pour dénoncer un nouveau lotissement, au Colombier.
Alain Picasso, lui ne s’appuie pas sur un bilan mais une expérience tirée de son mandat en tant que conseiller municipal. Il a été élu en 2018, à la faveur de plusieurs démissions, dans l’équipe de Florence Cayla.  
Dans son programme « Agissons ensemble pour Sébazac-Concourès-Onet l’Église », le candidat souhaiterait « rompre avec la politique obsolète » de sa rivale en proposant plus de transparence dans les prises de décisions.
 

Salima Ouirni
Voir les commentaires
L'immobilier à Sébazac-Concourès

240000 €

En exclusivité dans votre agence Stéphane Plaza Immobilier Rodez !!! Sébaz[...]

198000 €

Maison T4 avec 1 étage dans une résidence en copropriété :Entrée avec plac[...]

535000 €

Dans un magnifique écrin de verdure, très belle maison d'architecte bénéfic[...]

Toutes les annonces immobilières de Sébazac-Concourès
Réagir