Coronavirus : la mère aveyronnaise toujours coupée du monde en Egypte

  • Sur la bateau de croisière, 33 passagers ont été testés positifs au Covid-19.
    Sur la bateau de croisière, 33 passagers ont été testés positifs au Covid-19.
Publié le

La fille du couple aveyronnais s'inquiète par la mise en quarantaine de sa mère, toujours placée dans un camp militaire à Marsa Matruh, au nord du pays.

Tôt ce matin, cet Aveyronnais qui était placé en quarantaine sur ce navire en Egypte est finalement rentré en France. Toutefois, son épouse, positive au Covid-19, reste toujours confinée au sein du camp militaire de Marsa Matruh, au nord du pays, à 270 kilomètres à l'ouest d'Alexandrie. 

" Je suis toujours sans nouvelle d'elle, s'inquiète sa fille, restée en France. Ils sont toujours coupés du monde, sans affaire, ni médicament, alors que la moyenne d'âge des patients de cet hôpital est de 70 ans ! Le consulat m'avait assuré qu'hier, ils seraient sur place pour amener médicaments, livres et cartes téléphoniques à l'hôpital. Toujours rien depuis. "

" Un homme sur les six Français qui sont en quarantaine arrive à mieux faire fonctionner son téléphone, poursuit-elle, par lui, j'arrive à savoir s'ils sont bien traités ou non. Je demande le rapatriement des six cas positifs de cet endroit insalubre, et on me répond sans cesse que l'Egypte est souveraine ! " 

Yves Verdié, PDG de l'agence de voyages éponyme, a passé ces derniers jours à " établir un rapport constant avec le ministère des Affaires étrangères et la cellule de crise mise en place suite à cette quarantaine ". " Nous avions 22 voyageurs sur ce bateau, plus un accompagnateur et un guide local. Nous sommes totalement transparents et nous communiquons sans cesse avec les familles qui ont des proches en Egypte ", précise-t-il. 

" L'Égypte a établi un protocole très strict, explique Yves Verdié. Les autorités veulent protéger un maximum leur population. Aujourd'hui, nous subissons cette crise de plein fouet. Cette semaine, deux départs pour ce pays ont été reportés. Nous laissons le choix libre aux voyageurs de confirmer leur voyage ou non. " 

La mise en quarantaine, sur ce bateau qui effectuait une croisière sur le Nil entre Louxor et Assouan, a démarré vendredi 6 mars. En tout, douze membres d'équipage et 33 passagers ont été testés positifs au Covid-19. Onze d'entre eux ont depuis été testés négatifs mais restent en quarantaine. 

 

Ph.H.
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir