Coronavirus : des Aveyronnais inquiets pour leurs proches placés en quarantaine en Egypte

  • Le bateau sur lequel sont confinés les touristes naviguait entre Assouan et Louxor.
    Le bateau sur lequel sont confinés les touristes naviguait entre Assouan et Louxor.
Publié le

Douze membres de l'équipage et 33 passagers ont été testés positifs au coronavirus sur ce bateau qui naviguait entre Louxor et Assouan, en Egypte. 

La fille d'un couple d'Aveyronnais est sans nouvelles, ou très peu, de ses parents placés en quarantaine en Egypte. Son père est toujours confiné sur un bateau entre Assouan et Louxor, sur le Nil, et sa mère a été placée dans un hôpital militaire.

Celle-ci a été testée positive au Covid-19. En tout, 12 membres de l'équipage et 33 passagers ont été testés positifs au coronavirus. Onze d'entre eux ont depuis été testés négatifs mais restent en quarantaine. 

La fille de ce couple qui participait à un voyage organisé réclame aujourd'hui " des réponses et des informations ". " Mon père est toujours confiné sur ce bateau et ma mère a été envoyée dans un hôpital militaire à Marsa Matruh, tout au nord du pays,à plusieurs centaines de kilomètres du bateau. Elle est toujours injoignable ", s'inquiète-t-elle. " J'arrive à communiquer un peu avec lui mais pas du tout avec ma mère. "

Surtout, " je ne parviens pas à avoir de réponses de la part du Quai d'Orsay ", poursuit-elle. La cellule de crise mise en place par le ministère des Affaires étrangères " m'assure qu'une délégation doit être envoyée à cet hôpital. Mais il ne se passe rien depuis au moins samedi. Je suis également en contact avec l'ambassade de France en Egypte ". Quatre-vingt personnes, environ, sont restées à bord et sont confinées en quarantaine pour 14 jours.

De même " que le voyagiste avec lequel mes parents sont partis n'arrive pas à avoir de réponses, ni de précisions ". D'autres familles de touristes français, bloqués sur ce même bateau, ont également fait part de leur inquiétude sur les réseaux sociaux.

Philippe Henry
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir