Rodez : Emmaüs met petit à petit en place son "drive"

  • Depuis le confinement, aucune trésorerie n’entre dans les caisses de l’association fondée par l’abbé Pierre.
    Depuis le confinement, aucune trésorerie n’entre dans les caisses de l’association fondée par l’abbé Pierre. Repro CPA / Repro CPA
Publié le / Mis à jour le S'abonner

L’antenne ruthénoise d’Emmaüs qui compte une trentaine de compagnons a choisi cette option pour faire rentrer un peu de trésorerie.

Ces jours-ci, Emmaüs France lance un véritable SOS. Dans le contexte sanitaire et économique actuel, une dizaine de structures sont tout simplement menacées de disparition.

À Rodez, où sont abrités une trentaine de compagnons, les bénévoles ne cachent pas leur inquiétude. "Pas de salle de vente, pas de trésorerie" résume l’un d’eux, rappelant que la structure ne bénéficiait d’aucune aide.

Depuis les premières mesures de confinement, plus aucune trésorerie n’entre en effet dans les caisses de l’association fondée par l’abbé Pierre. "Mais on sent bien aussi qu’il y a une demande de la part des gens qui viennent habituellement acheter des objets chez nous."

Et cette bénévole de raconter : " il y a peu, une dame âgée, qui vit seule, nous a appelés car sa gazinière ne fonctionnait plus. Plusieurs jours après, nous avons appris qu’elle n’avait pas résolu son problème. Elle mangeait froid… alors nous, bénévoles, nous nous sommes organisés pour lui en fournir une ".

Cette démarche de solidarité a fait son chemin dans la tête des bénévoles, et notamment celle de Véronique Magnaux, responsable de la communauté. "Plutôt que de demander des dons, parce que tout le monde en demande, nous tentons de mettre en place un drive ", explique-t-elle.

Rendre service aux familles

L’idée est simple : mettre sur le site Facebook de l’association divers objets à la vente. "Mais pas de babioles " prévient-elle. Les personnes intéressées se signalent par message privé, un rendez-vous est mis en place devant le site pour que le client vienne récupérer son achat. "Il n’y aura aucun contact avec les compagnons. Seuls des bénévoles seront présents ".

Outre l’électroménager et de l’ameublement, des jouets et des livres pour enfants seront notamment proposés. "Parce qu’il faut occuper tous ces enfants confinés chez eux, c’est ce que nous demandent aussi des familles".

Une manière pour Emmaüs de rendre service aux familles, et à l’association de voir un peu de trésorerie rentrer dans ses caisses.

Quant aux compagnons, ils ont fabriqué des masques, ils aménagent leur espace de travail, "tout en étant très stricts sur les règles sanitaires" insiste Véronique Magnaux. "Les compagnons ne voient personne. Heureusement nous avons un petit jardin, ce qui permet d’aller un peu dehors. Ils ont réclamé de pouvoir poursuivre un peu d’activité. Mais, et c’est l’essentiel, tous vont bien ".

Philippe Routhe
Voir les commentaires
L'immobilier à Aveyron

283500 €

Idéalement située à proximité des commodités, dans un secteur résidentiel, [...]

49850 €

Ce terrain est situé hors lotissement les viabilités sont au bord du terrai[...]

450 €

Dans un immeuble entièrement réhabilité, bel appartement T5 d'une surface h[...]

Toutes les annonces immobilières de Aveyron
Réagir