"Alto Braco" livré en format de poche

  • Avec « Alto Braco », Vanessa Bamberger a reçu, notamment, en 2019, le Prix Arverne, décerné par la Ligue auvergnate et du Massif Central.
    Avec « Alto Braco », Vanessa Bamberger a reçu, notamment, en 2019, le Prix Arverne, décerné par la Ligue auvergnate et du Massif Central. Rui Dos Santos / Rui Dos Santos
Publié le / Mis à jour le S'abonner

Paru en 2019, le roman de Vanessa Bamberger vient de sortir dans la collection Piccolo, au prix de 10 euros.

Edité l’an dernier chez Liana Lévi, avec le plateau de l’Aubrac pour décor et toile de fond, roman très remarqué aussi bien par la presse que par les libraires, fort d’un beau succès populaire (15 000 exemplaires vendus), "Alto Braco" vient de sortir dans la collection Piccolo (256 pages, 10€). L’auteur Vanessa Bamberger est aux anges : "C’est, à la fois, une récompense pour les ventes et une sacrée reconnaissance pour sa qualité. Mais, c’est aussi très important car ce format de poche va permettre de toucher une autre population. Tant par sa taille que par le prix qui est un vrai intérêt".

En 4e de couverture, la maison d’édition a publié trois critiques de journalistes. On peut ainsi y lire celle de "Elle" : "Alto Braco dépayse, emporte et séduit", de "Télématin" : "Un talent fou" et, enfin, celle de "Centre Presse" : "Lire Alto Braco, c’est s’enfoncer dans les secrets de l’Aubrac, avec le risque de s’y attacher". Tout est dit ! Mais, pas de temps à perdre. Si elle n’a pas tourné la page de "Alto Braco", Vanessa Bamberger est déjà dans l’écriture de son prochain roman. De quoi s’agit-il ? Impossible de lui "arracher" la moindre confidence. Elle se contente ainsi de murmurer : "C’est l’histoire de l’adolescence d’une fille âgée de 17 ans". Pour le reste, c’est "Chut !". D’autant plus qu’elle n’avance pas comme elle aimerait car, habituellement, "je travaille beaucoup dans les cafés". Bientôt peut-être…

Rui Dos Santos
Voir les commentaires
Réagir