Papier toilette, masque et farine deviennent des pièces de musée au Victoria and Albert Museum

  • "Pandemic Objects" vient mettre en lumière les lieux, objets et bâtiment qui ont pris un autre sens à l'heure du Coronavirus.
    "Pandemic Objects" vient mettre en lumière les lieux, objets et bâtiment qui ont pris un autre sens à l'heure du Coronavirus. Courtesy of Julie Boganowicz / Courtesy of Julie Boganowicz
  • "Pandemic Objects" vient mettre en lumière les lieux, objets et bâtiment qui ont pris un autre sens à l'heure du Coronavirus.
    "Pandemic Objects" vient mettre en lumière les lieux, objets et bâtiment qui ont pris un autre sens à l'heure du Coronavirus. Courtesy of Livia Turnbull / Courtesy of Livia Turnbull
  • "Pandemic Objects" vient mettre en lumière les lieux, objets et bâtiment qui ont pris un autre sens à l'heure du Coronavirus.
    "Pandemic Objects" vient mettre en lumière les lieux, objets et bâtiment qui ont pris un autre sens à l'heure du Coronavirus. Courtesy of Center for Disease Control / Courtesy of Center for Disease Control
  • "Pandemic Objects" vient mettre en lumière les lieux, objets et bâtiment qui ont pris un autre sens à l'heure du Coronavirus.
    "Pandemic Objects" vient mettre en lumière les lieux, objets et bâtiment qui ont pris un autre sens à l'heure du Coronavirus. Courtesy of Livia Turnbull / Courtesy of Livia Turnbull
Publié le / Mis à jour le S'abonner

(Relaxnews) - La vénérable institution qu'est le Victoria & Albert Museum, musée londonien spécialisé dans les arts décoratifs, dresse une liste d'objets qui ont pris un tout autre sens suite à la pandémie mondiale du Coronavirus. Un inventaire mettant en lumière une société qui a remis au centre de ses préoccupations l'hygiène, l'alimentation et a réaffirmé sa dépendance au numérique.

Paquets de pâtes, gants en plastique, flacons de gel hydroalcoolique, la crise que nous vivons s'incarne à travers des objets, nouveaux ou anciens. Et qu'importe la familiarité que nous avons avec eux. La pandémie leur a donné un nouveau sens et un nouveau but. Une évolution mise en scène par le projet éditorial du Victoria and albert Museum, qui liste sur son blog les "Pandemics Objects".

En période de pandémie, une multitude d'objets du quotidien souvent négligés se sont soudainement chargés d'une nouvelle urgence. Le papier hygiénique est devenu un symbole de panique, un thermomètre frontal un outil de contrôle social, les centres de congrès des hôpitaux, etc. Des objets qui sont compilés et analysés en fonction de leur évolution et de leur rôle pendant la crise, et à découvrir sur le blog du V&A.

Parmi les pièces sélectionnées, le rouleau de papier toilette trône en majesté. On y apprend alors que sa première apparition date de 105 après Jésus-Christ en Chine. Ce n'est qu'au XIXe siècle que le rouleau est produit en masse aux Etats-Unis.

Parmi les autres pièces retenues, la machine à coudre, ou encore la farine, la levure, sans oublier le désormais incontournable masque ou encore les services de streaming.

Une démarche qui rappelle celle du Museum of the Home de Londres, qui invite les Britanniques à partager leurs expériences personnelles à propos de leur vie à la maison. Les contributions du public feront partie de la collection permanente du Musée, révélant notre relation changeante avec la maison. Plus de renseignements sur le site : https://www.museumofthehome.org.uk/

Relaxnews
Voir les commentaires
Réagir