Aveyron : une dizaine de nouveaux cas depuis le déconfinement

  • L'Aveyron a nettement augmenté ses capacités de tests (ici chez LxBIO).
    L'Aveyron a nettement augmenté ses capacités de tests (ici chez LxBIO). M. R. / M. R.
Publié le / Mis à jour le S'abonner

En Aveyron, 26 cas se sont révélés positifs depuis le 11 mai. Dont 10 nouveaux.

Les différentes études, mais aussi les fréquentations des structures hospitalières montrent que la circulation du Covid-19 a sensiblement diminué ces dernières semaines. On apprenait ainsi mardi soir qu'il ne restait dans le département plus que 7 personnes hospitalisées pour coronavirus, plus aucune en réanimation depuis maintenant plusieurs semaines. A l'échelle régionale, on comptait 240 hospitalisations dont 38 en réanimation.

Mais si le virus circule de manière moins virulente, il n'a pas disparu des radars pour autant. C'est d'ailleurs le message que s'évertuent à faire passer les autorités sanitaires, prêtes à déployer de gros moyens, humains notamment, dès qu'un cas suspect apparaît.

Parmi ces gros moyens, les tests sont évidemment de la plus haute importance, raison pour laquelle les capacités ont été très nettement augmentées. En Aveyron comme partout.

Depuis le 11 mai, date du déconfinement, 26 cas positifs ont été détectés dans le département. Un total somme toute assez faible, qu'il faut qui plus est relativiser. Certains personnes ont en effet été testées plusieurs fois pour vérification, alors que d'autres étaient signalées positives antérieurement au déconfinement. Au final, c'est une dizaine de cas nouveaux qui ont fait leur apparition. Pour rappel, on en comptait trois au cours de la première semaine déconfinée.

Baisse de l'attention

 

Au niveau régional, l'Agence régional de santé (ARS) d'Occitanie a fait état mardi soir de 545 cas positifs, là encore un total à relativiser pour les mêmes raisons. L'Agence a précisé par ailleurs que le taux de positivité ne dépassait pas 1 %.

Elle porte une attention particulière aux établissements médico-sociaux,  Ehpad principalement, où sont identifiés régulièrement des foyers qu'il est nécessaire de gérer. L'ARS explique ainsi suivre avec une attention accrue 196 établissements sur les 306 qui ont fait l'objet d'une signalisation sur l'ensemble des treize départements.

Enfin, l'ARS met en avant une étude portée par Santé Publique France qui montre que la part de la population adoptant systématiquement les mesures de protection (hygiène et distanciation) avait significativement diminué entre fin mars et début mai, à l'exception du port du masque en public qui augmente de façon importante.

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
Réagir