Le soleil de Montady, un trésor d’irrigation

  • Le soleil de Montady, un trésor d’irrigation
    Le soleil de Montady, un trésor d’irrigation
Publié le / Mis à jour le S'abonner

Enserune À 12 km à l’ouest de Béziers rayonne le soleil de Montady. Une prouesse technique à admirer depuis le sommet de l’Oppidum d’Ensérune. Au Moyen Âge, l’homme décide d’assécher les eaux qui stagnent au fond de cette cuvette. En 1247, les multiples propriétaires de l’époque se lancent dans des travaux inédits. Des fossés de drainage ont été créés. L’eau arrive jusqu’au centre appelé le Redondel puis est évacuée grâce à une idée de génie : le canat. Une technique d’assèchement qui a vu le jour 1 000 ans avant notre ère quelque part en Perse. À partir de ce point le plus bas de l’étang, un fossé à contre-pente évacue l’eau jusqu’à une galerie souterraine creusée sous la colline du Malpas, longue de 1,5 km. C’est un travail d’ingénierie minière et hydraulique qui permet à l’eau de ressortir de l’autre côté de la colline et d’aller se jeter dans les étangs de Poilhes puis de Capestang. Aujourd’hui, le soleil de Montady est un chef-d’œuvre d’équipement hydroagricole toujours au service de l’homme. Cela fait quand même huit siècles que cela fonctionne. Ce site est non seulement vivant mais toujours utilisé pour la culture. Le projet de ces hommes de l’époque médiévale reste d’actualité. Le site de Montady est d’autant plus remarquable que le soleil côtoie la Via Domitia, l’oppidum d’Ensérune et le canal du Midi. Un concentré de 2 500 ans d’histoire sur 1 km2.

Photo : Delerue Héraut tourisme
Midi Libre
Voir les commentaires
Réagir