Tests salivaires : un taux d’adhésion de 70 % chez les parents des écoliers aveyronnais

  • Si les familles du département sont majoritairement favorables à ce que leurs enfants soient testés, la démarche ne fait pas l’unanimité.
    Si les familles du département sont majoritairement favorables à ce que leurs enfants soient testés, la démarche ne fait pas l’unanimité. Archives CP
Publié le

La campagne de tests salivaires dans les écoles du département, lancée depuis le 4 mars, a concerné à ce jour plus de 3 000 écoliers.

Les écoles Cambon (Rodez) et celles de Saint-Julien-de-Piganiol et Port-d’Agrès ont été, le 4 mars, théâtres du lancement symbolique de la campagne de tests salivaires dans les écoles. Depuis, l’opération est menée au gré des établissements du département et les écoliers sont aujourd’hui plus de 3 000 à avoir été testé.

Si les familles du département sont majoritairement favorables à ce que leurs enfants soient testés, la démarche ne fait pas l’unanimité puisque 70 % des parents acceptent ce prélèvement salivaire, comme l’a déclaré ce lundi 29 mars la Directrice académique des services de l’Éducation nationale Armelle Fellahi. Comme elle l’expliquait précédemment dans nos colonnes, "nous testons entre 800 et 1 000 enfants par semaine avec ces tests salivaires. Les enfants prioritaires sont les moins de 11 ans, en écoles primaires et maternelles, et parmi eux les moins de 6 ans. Nous avons une attention particulière pour les écoles publiques et privées de Millau et d’ici à la fin du mois de mars, on aura testé tous les établissements de Millau, là où la circulation du virus est plus active".

À Millau vendredi 26 et samedi 27, c’est l’ensemble de la population qui a été invité à se faire tester (salivaire là aussi) gratuitement à la salle René-Rieux.

Centre Presse
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?