Onet-le-Château : le centre de vaccination de l’Athyrium à plein régime

Abonnés
  • Le centre reçoit actuellement 1 200 personnes par jour.
    Le centre reçoit actuellement 1 200 personnes par jour.
Publié le
JDM

Le site tourne presque au maximum de ses capacités actuelles, mais la pression ne devrait guère s’accentuer.

Après plusieurs mois d’activité, une certaine routine s’est installée à l’Athyrium, le centre de vaccination anticovid de l’agglomération ruthénoise. Après avoir décroché un rendez-vous en ligne via la plateforme Doctolib, les Ruthénois concernés rejoignent le centre de vaccination castonétois où ils sont directement pris en charge par l’une ou l’autre des 30 personnes – du personnel soignant et des administratifs – mobilisées sur place pour la bonne marche du centre de vaccination. Chacun est à sa place et vu de l’extérieur, la mécanique semble bien huilée.

Et la hausse de fréquentation enregistrée depuis mardi et l’allocution la veille au soir du président Emmanuel Macron ne semble pas perturber davantage l’activité sur place.

"L’intervention du président Macron a reboosté la fréquentation, c’est indéniable", constate une soignante. Le visage marqué par une succession de journées de travail à rallonge, la soignante évoque le passage quotidien de 1 200 à 1 300 personnes. "Dans la configuration actuelle nous sommes quasiment au maximum de nos capacités", analyse la jeune femme. "On pourrait grimper ponctuellement à 1 500 injections par jour. Mais il ne faudrait pas que cela dure trop longtemps au risque de nous user, poursuit-elle avant d’ajouter : ça ne devrait pas arriver." Pour ce qui est du profil de ces nouveaux candidats au vaccin, il varie peu de celui des personnes venues se faire piquer quelques jours plus tôt. Du moins pour ceux qui viennent se faire administrer la seconde injection. Car pour les autres, c’est souvent en traînant des pieds qu’ils vont se faire administrer leurs doses. Notamment les soignants qui étaient réfractaires à l’idée de se faire vacciner. "Ce n’est pas obligatoire mais tout est fait pour faire comme si ça l’était", analyse la soignante en pointant deux doigts sur sa gorge, manière de dire qu’il n’y a pas le choix. Et ça, cela a encore du mal à passer visiblement. Pour mémoire, il est impératif de s’inscrire pour obtenir un rendez-vous vaccinal via la plateforme Doctolib. "C’est rapide. En général on obtient un rendez-vous la semaine suivante", indique-t-on à l’Athyrium. De plus, le site qui était fermé les jeudis et dimanches, est de nouveau ouvert le jeudi ; donc 6 jours sur 7 de 8 heures à 18 h 45.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
1€/mois
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?