Covid-19 : à Villefranche-de-Rouergue, des habitants (un peu trop) pressés de se faire vacciner

  • La file d’attente à l’entrée du centre de vaccination est à nouveau monnaie courante./ Photo C. I.
    La file d’attente à l’entrée du centre de vaccination est à nouveau monnaie courante./ Photo C. I.
Publié le , mis à jour

Le centre de vaccination de Treize-Pierres fait face à une nouvelle vague de patients à vacciner depuis l’annonce de la mise en place du Pass sanitaire.

Il y a un mois, le parking du centre de vaccination de Villefranche-de-Rouergue a Treize-Pierres était à moitié vide. Après des mois à marcher à plein régime, le nombre de vaccinations à réaliser était en baisse. L’annonce du Pass sanitaire et de la possible nécessité de l’avoir pour fréquenter certains lieux publics a changé la donne. Depuis une semaine, les files d’attente sont constantes à l’entrée du bâtiment avec notamment beaucoup de personnes qui viennent se faire vacciner pour la première fois ou se renseigner.

"Je suis venu voir s’il y avait possibilité de se faire vacciner avant midi ou simplement pour s’inscrire, confie Roger, la cinquantaine. Je voulais attendre le vaccin français de Sanofi mais avec le Pass sanitaire, cela me fait accélérer un peu les choses." Même son de cloche pour Pierre, retraité, qui espérait trouver un créneau en journée pour se faire vacciner. "Je ne suis pas anti-vaccin mais je préférais attendre un peu. Maintenant, nous sommes un peu pris à la gorge si le Pass sanitaire se met en place pour l’essentiel des activités donc je préfère ne pas prendre de risques et venir me faire vacciner."

Des incivilités à l’entrée

Les deux hommes doivent toutefois attendre. Avec un flot ininterrompu de personnes qui ont rendez-vous pour leur première dose ou la deuxième, les bénévoles n’ont pas vraiment le temps de répondre à leurs questions.

"C’est très compliqué de gérer le flux et les incivilités sont de plus en plus courantes, confie l’une des bénévoles qui s’occupe de l’accueil des patients. Ma collègue a failli se prendre des coups de canne ce matin par une personne impatiente qui ne supportait pas d’attendre à l’entrée et d’autres essaient parfois de forcer la porte pour rentrer alors qu’on doit limiter le nombre de personnes par zone."

La difficulté d’accueillir au mieux tout ce monde se fait ressentir et Pascale Combe-Cayla, élue de Villefranche-de-Rouergue et docteur, a d’ailleurs adressé un message pour appeler les gens à un peu plus de courtoisie et de patience.

"Suite aux annonces gouvernementales, les centres de vaccination ont été pris d’assaut. Les soignants volontaires pour réaliser ces vaccins subissent, eux aussi, cette annonce et cet afflux du jour au lendemain. Sachez qu’ils font ce qu’ils peuvent pour trouver des solutions."

Pour rappel, le centre de vaccination doit fermer quelques jours d’ici la fin juillet, notamment les 21, 22, 28 et 30.

Au mois d’août, il est pour l’instant prévu qu’il soit ouvert uniquement les mardis de 14 heures à 19 heures et les mercredis matin de 8 heures à 14 heures. Avec l’afflux actuel, il est possible que ces horaires et jours soient amenés à changer.

Voir les commentaires
L'immobilier à Villefranche-De-Rouergue

39000 €

A quelques centaines de mètres de la bastide, maison de ville de 48 m² comp[...]

109000 €

Maison située à Villefranche de Rouergue dans le secteur de l'hôpital, à pr[...]

235000 €

Cette maison de ville en pierre superbement rénovée sur trois étages à deux[...]

Toutes les annonces immobilières de Villefranche-De-Rouergue
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?