Cap Mômes quitte La Primaube à l'issue d'une troisième édition enthousiasmante

  • Pour mener à bien ce troisième volet primaubois, près de 80 bénévoles étaient sur le pont pour veiller au bon déroulement de l'événement.
    Pour mener à bien ce troisième volet primaubois, près de 80 bénévoles étaient sur le pont pour veiller au bon déroulement de l'événement. Repro CP
Publié le

Fidèle à sa vocation d'itinérance, le festival, qui a pris fin samedi 24 juillet, ira l'an prochain rejoindre d'autres cieux aveyronnais.

Vendredi 23 et samedi 24, c'est un "petit miracle" qui s'est accompli à l'espace Saint-Exupéry de La Primaube, comme le souligne la coprésidente Noëlle Villeneuve. "Un total de 1091 entrées sur les deux journées, c'est relativement inespéré au vu de la situation", se réjouit-elle, quelques heures après la fin officielle de l'aventure Cap mômes à La Primaube. Car le festival, selon sa vocation initiale, est contraint au déménagement tous les trois ans. L'heure est donc, pour l'équipe primauboise, à la recherche d'un repreneur pour les trois années à venir. 

"Nous cherchons, explique Noëlle Villeneuve. Si certaines communes sont intéressées, qu'elles n'hésitent pas à se manifester, nous sommes prêts à les accompagner". Pour mener à bien ce troisième volet primaubois, près de 80 bénévoles étaient sur le pont pour veiller au bon déroulement de l'événement qui a accueilli 35 artistes pour un total de 16 spectacles entre les soirées de vendredi et samedi.

Un bilan globalement positif, au vu du contexte, après l'annulation de la deuxième édition du fait de la présence du coronavirus et la baisse de voilure, la première année, pour cause de pluies diluviennes.

Centre Presse
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?