Rodez : les anti-vaccin et anti-pass sanitaire à nouveau dans la rue

  • Sensiblement le même nombre de personnes que la semaine dernière.
    Sensiblement le même nombre de personnes que la semaine dernière. Centre Presse - FC
Publié le , mis à jour

Quelques centaines de manifestants ont battu le pavé ruthénois, samedi après-midi, pour dire toujours leur refus de certaines mesures sanitaires.
 

Ils étaient 500 selon les forces de l’ordre. Un millier selon les « organisateurs ». Au final, on pourrait couper la poire en deux et avancer que 700 à 800 personnes ont manifesté, samedi après-midi, de la place des Rutènes à la place de la préfecture (sans l’ombre d’un masque…), pour dénoncer une nouvelle fois l’instauration du pass sanitaire, mais aussi la vaccination anti-covid.
Rien de nouveau dans les mots d’ordre des manifestants, qui ont scandé les mots « liberté » et « résistance » tout au long de leur déambulation bon enfant.

Rares étaient les marques de radicalisation telles qu’on a pu en voir un peu partout dans le pays ces dernières semaines, entre étoile jaune et références au nazisme. Samedi, à Rodez, il s’en est bien trouvé deux ou trois pour arborer pareils accessoires douteux, mais ils étaient vraiment à la marge et il fallait les chercher parmi la foule.
On pourrait en revanche regretter la présence d’un certain nombre d’enfants. Sans aller jusqu’à parler d’instrumentalisation, on ne perçoit pas toujours la pertinence de les mêler à ce genre de manifestations, se retrouvant réduits à suivre leurs parents et leur position sur le sujet.

Pour le reste des discours entendus ici ou là, on en revient immanquablement au refus catégorique de se faire dicter son comportement sanitaire ou, comme cette dame d’une cinquantaine d’années, de regretter que l’élan de vaccination actuellement constaté dans le pays « est d’abord dû à la pression exercée avec le pass et pas à des choix délibérés ».
En parlant d’élan de vaccination, dans le même temps, les centres du département semblent bien tourner à des rythmes assez soutenus. Comme celui de l’hôpital de Decazeville, qui, samedi matin, a dû bousculer son planning des rendez-vous pour pouvoir absorber tous les candidats au vaccin, provoquant jusqu’à une heure d’attente pour certains.
 

Un Français sur deux comprend, deux Français sur cinq soutiennent

Ils sont 51% des Français à "comprendre les revendications" des manifestants en opposition à l'extension du pass sanitaire dans les lieux de culture et de loisirs, les bars et restaurants, selon un de Harris Interactive pour TF1/LCI.

Les 25-34 ans (69 %) sont ceux qui "comprennent" davantage cette mobilisation  et les catégories populaires (71%). Inversement, ceux qui "ne comprennent pas" se trouvent plutôt chez les plus de 65 ans (74%). 

Ce sondage révèle aussi que 40 % des personnes interrogées "soutiennent" ces manifestations, contre 51 % qui ne "les soutiennent pas", et 8% se disent indifférents. 

F. C.
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

530 €

SECTEUR RODEZ : Appartement de Type 3 MEUBLE comprenant un séjour spacieux,[...]

455 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D AGENCE - Proche du lycée Monteil, q[...]

613 €

LOCATIONS APPARTEMENT SANS FRAIS D AGENCE- Magnifique 4 pièces situé dans u[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?