Le lavoir municipal

  • Quotidiennement, de nombreuses lavandières s’affairaient au lavoir, qui cessera son activité avec l’avènement du lave-linge.
    Quotidiennement, de nombreuses lavandières s’affairaient au lavoir, qui cessera son activité avec l’avènement du lave-linge.
  • Le lavoir municipal
    Le lavoir municipal
Publié le

En contrebas de la rue maréchal Foch se situait le grand lavoir municipal. Dans son livre "Decazeville, une histoire d’hommes", Pierre Poujol nous apprend qu’il a été construit sous la municipalité Alexandre Bos (1886-1888). D’ailleurs, ce maire a lancé d’autres travaux comme la création de l’école des garçons et des abattoirs. C’est la Compagnie qui a fourni et posé la charpente.

Jusqu’aux années 1960, les lavoirs (d’autres existaient comme à Fontvergnes) étaient partout des lieux de sociabilité importants où l’on apprenait les nouvelles (et les potins), échangeaient et se distrayaient à l’occasion. Dans les premiers temps, certaines lavandières transportaient leur linge sale dans des brouettes. Le linge était étendu à côté, il est visible sur la photo d’époque. L’hiver ce n’était pas simple car l’eau froide donnait l’onglet.

En 1957, les Houillères firent construire la tour du Parc, qui était alors réservé à son personnel. Un petit bassin abritait de gros poissons rouges. Puis, tout en bas, il fut érigé la Gendarmerie, effaçant les dernières traces du lavoir municipal.

Didier LATAPIE
Voir les commentaires
L'immobilier à Decazeville

19000 €

Decazeville, proche du centre, venez découvrir ce terrain sur les hauteurs [...]

55000 €

Decazeville : sur les hauteurs mais proche du centre, maison T 4 avec 3052 [...]

67410 €

DECAZEVILLE - Spécial Investisseurs - Murs commerciaux + Fonds + Licence IV[...]

Toutes les annonces immobilières de Decazeville
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?