Du jaune, des fleurs, et des froufrous à la Fashion Week de Londres

  • Le jaune vibrant selon Richard Quinn à la Fashion Week de Londres.
    Le jaune vibrant selon Richard Quinn à la Fashion Week de Londres. James Veysey/Shutterstock
Publié le

(ETX Daily Up) - La pandémie de Covid-19 était bien loin des podiums de la Fashion Week de Londres qui envisage un futur plus coloré, plus optimiste, et bien plus dynamique que l'ont été ces derniers mois. Parmi les tendances fortes repérées au cours de cette semaine figurent les couleurs vives, et plus particulièrement le jaune, mais aussi les froufrous, les fleurs, et une multitude de tenues remixant les codes vestimentaires du travail avec décontraction.

Dans la même veine que New York, la Fashion Week de Londres nous a montré à quoi devrait ressembler le dressing du monde d'après. Une chose est sûre, on ne risque pas de s'ennuyer. Après des mois d'inaction, de morosité, et d'isolement, place à la vie, à la spontanéité, et surtout à l'optimisme. Exit les joggings, les pyjamas, et autres paires de Crocs - quoique - place au tulle, aux imprimés fleuris, et aux accessoires, même les plus excentriques, qui apportent pep's et dynamisme aux looks les plus ternes - s'il en reste.

En mode, on l'a déjà dit, ce retour à la normale se traduit par un arc-en-ciel de couleurs toutes plus audacieuses les unes que les autres. Une tendance déjà repérée dans la grosse pomme, qui se confirme donc avec les défilés londoniens, mais avec une subtilité, le jaune, qui s'impose en star de la garde-robe de la femme pour la saison printemps-été 2022. Gourmand, lumineux, ou vibrant, le jaune sera omniprésent l'été prochain, comme l'ont montré plusieurs grandes maisons, de Molly Goddard à Roksanda en passant par Richard Quinn, David Koma, ou encore Emilia Wickstead. Aux vert, rose, bleu, violet, et rouge vus à New York, s'ajoute donc le jaune qui ravivera votre garde-robe dans le monde d'après.

Et pour accompagner cette couleur solaire, les marques ont également misé sur les fleurs à Londres. Esprit champêtre ou bohème, version miniature ou XXL, ou s'inspirant de destinations exotiques, l'imprimé floral sera partout l'été prochain, recouvrant toutes sortes de robes, comme cher Erdem, mais pas uniquement. Les fleurs s'imposeront également en total look, mais aussi sur des pantalons, et même sur de longs manteaux.

Entre délicatesse et extravagance, les froufrous n'étaient pas en reste sur les podiums londoniens. Cela s'est traduit par des mètres et des mètres de tulle, des noeuds - déjà vus à New York, des plissés ou encore des froissés. Après la période éprouvante que l'on vient de traverser, il faut en mettre plein la vue avec des détails qui ne passent pas inaperçus, hauts en couleur si possible, et qui apportent du mouvement et du dynamisme à chaque tenue.

Ultime tendance mais non des moindres, les tenues de travail ont fait leur retour sur les podiums au moment même où hommes et femmes retrouvaient les joies du bureau. Pas question toutefois de présenter des tailleurs et des costumes classiques, tels qu'on les connaissait dans le monde d'avant. A Londres, les créateurs ont joué la carte du confort, ou plus exactement d'un mix entre élégance et décontraction; ce qui correspond exactement à ce que recherchent aujourd'hui celles et ceux qui ont fait leur retour au bureau. Tendance qui se traduit essentiellement par des pièces amples et des matières plus fluides qui offrent un max de confort.

Relaxnews
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?