La circulation du virus s'accélère en Occitanie et en Aveyron

  • La tension hospitalière est encore supportable dans les services de réanimation de la région.
    La tension hospitalière est encore supportable dans les services de réanimation de la région. Archives CP
Publié le

Le dernier point de l'Agence régionale de santé.
 

Tous les indicateurs épidémiologiques confirment en ce moment une forte accélération des contaminations et leur impact en milieu hospitalier dans la région, fait savoir ce vendredi 26 novembre l'Agence régionale de santé dans son dernier bulletin. En Occitanie, 779 hospitalisations sont en cours ce vendredi (+103 en trois jours) dont 167 en réanimation et soins critiques (+30), pour un total de 5312 décès à l’hôpital (+19 en trois jours) depuis le début de la pandémie. on constate également une hausse des personnes non vaccinées en hospitalisation.

Le nombre des personnes non vaccinées hospitalisées grimpe, contrairement à celui des vaccinés qui reste stable.
Le nombre des personnes non vaccinées hospitalisées grimpe, contrairement à celui des vaccinés qui reste stable. repro CP - Capture d'écran

En Aveyron, 31 personnes sont hospitalisées, dont deux en réanimation, pour un total de 261 décès depuis mars 2020. 

En région, il y a en moyenne 2 174 nouveaux cas positifs par jour. Dans le département, le taux d'incidence relevé est de 274,8 pour 100 000 habitants (en pourcentage 0,275 %), l'un des plus forts d'Occitanie. A Millau, selon Midi Libre, il s'élève même à 333. "Le virus circule surtout chez les 10-20 ans", éclaire le sous-préfet de Millau, André Joachim. Cependant, nos confrères ne relèvent que 15 hospitalisations dans tout le département. Le site covidtracker note lui une tension hospitalière de 9 % en réanimation sur les hôpitaux aveyronnais, mais 29 personnes hospitalisées dont une en réanimation au jeudi 25 novembre. En moyenne 105 cas positifs sont relevés chaque jour en Aveyron.

Dès ce week-end, 20 000 doses de vaccin seront mobilisées en Occitanie, 688 000 doses sont déjà disponibles pour les centres de vaccination et les professionnels de santé de proximité, près de 500 000 doses supplémentaires seront livrées dès la semaine prochaine auprès de l’ensemble de ces acteurs de la vaccination dans notre région.

 

Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?