Les Français restent attachés à leur véhicule à essence

  • Les Français ne sont pas prêts à passer tout de suite à la voiture électrique.
    Les Français ne sont pas prêts à passer tout de suite à la voiture électrique. Archives CP
Publié le

Ils ont beau savoir et accepter que les moteurs thermiques sont voués à disparaître, ils n'ont guère envie de s'en séparer...
 

Prêt au changement... mais pas maintenant. Pour une étude Ifop demandée par le fournisseur d'énergie OVO Energy France, on a demandé aux Français quelle était leur préférence entre la voiture thermique et la voiture électrique. Si 66 % des Français prévoient la fin des voitures essence et diesel d’ici 20 ans, ils ne semblent pas disposés à laisser tomber tout de suite leur bon vieux moteur thermique, détaille le Hufftington Post. "Les Français ont compris et anticipent déjà que ces habitudes vont devoir être bousculées”, explique Mallorie Sia, PDG d’OVO Energy France.

Oui, mais pas de suite, et pas trop vite, comme dit la chanson. S'ils doivent faire l'achat d'un véhicule dans l'année à venir, encore 41 % des Français se tourneraient vers la voiture thermique, contre 32  % pour la voiture hybride, devant la voiture électrique (15%), la voiture à hydrogène (8%) et la voiture au gaz naturel (4%). Aujourd'hui, 64 % des Français jugent la voiture thermique comme le premier moyen de transport au quotidien,  79 % d'entre eux ont une bonne image de la voiture à essence et 70 % du diesel. En revanche, l'enthousiasme est plus  mesuré concernant la voiture électrique : en milieu rural par exemple, une personne sur deux la juge d'un oeil soupçonneux. Pour ses détracteurs, 60 % d'entre eux la jugent chère, la qualifiant souvent de "gadget" pour "bobos" et "m'as-tu vu".

Mais chacun sait qu'il faudra bien un jour abandonner la voiture thermique. Parmi les raisons qui les pousseront vers d'autres types de moteurs, 40 % des Français préfèrent invoquer le prix de l'essence plutôt que l'environnement (30 % seulement)

Dans le futur, même le vélo dépasse l'auto à moteur thermique

Pour les Français donc, utiliser une voiture "propre" viendra avec son temps. Dans le futur, ce sera la voiture hybride que plébisciteront 39 % des Français, devant la voiture électrique (36%) et le vélo électrique (24%). Mais 20 % d'irréductibles Gaulois voient encore la voiture à moteur essence ou diesel comme "mobilité d'avenir", alors que la même proportion se sera mis au vélo classique.

Un français sur cinq voit encore la voiture thermique comme "mobilité du futur
Un français sur cinq voit encore la voiture thermique comme "mobilité du futur Repro CP - Capture d'écran

Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (2)
Altair12 Il y a 1 mois Le 30/11/2021 à 09:13

Quand on sait qu'arrive la nouvelle génération de batteries équipées d'anodes en silicium bien plus performantes (5 à 10 fois) que la génération actuelle aux anodes graphite devenue totalement obsolète et quand on sait que tous ces équipements, batteries, bornes de recharges, véhicules....ne vaudront bientôt plus rien car incompatibles avec les nouveaux systèmes ; on se dit que c'est folie d'investir dans cet électrique actuellement ! ! !

ourson Il y a 1 mois Le 29/11/2021 à 17:19

Après les prochaines élections, malheureusement pour eux, les écologistes n'existeront plus, ou alors avec des scores très très faibles!!