Rodez : intoxication au monoxyde de carbone, deux personnes hospitalisées

  • Douze sapeurs-pompiers sont intervenus ce mercredi, avenue de Montpellier.
    Douze sapeurs-pompiers sont intervenus ce mercredi, avenue de Montpellier. Repro CPA -
Publié le

Six personnes ont été évacuées de l'immeuble, avenue de Montpellier.

Ce mercredi, peu avant 16 heures, les sapeurs-pompiers de Rodez sont alertés pour une personne inconsciente dans un immeuble, avenue de Montpellier. Dès leur arrivée sur place, l'appareil de détection des pompiers détecte une forte présence de monoxyde de carbone. L'immeuble et ses logements sont ventilés, la personne inconsciente est rapidement prise en charge. Cinq autres, victimes de maux de tête et de nausées, sont évacués de l'immeuble.

En tout six habitants ont été pris en charge par une équipe du Smur. Deux d'entre eux ont été dirigés vers le centre hospitalier Jacques-Puel. Selon les premières constatations sur place, l'intoxication au monoxyde de carbone aurait été causée par une chaudière à gaz défaillante.

Le monoxyde de carbone, un danger de l'hiver

Chaque année, en France, une centaine de décès sont liés à ces émanations. Ce gaz incolore et inodore peut en effet très rapidement se révéler mortel. L'intoxication peut être progressive, avec des nausées, et des maux de tête ressentis ou plus rapide, entraînant une perte de connaissance. Les cas sont plus nombreux en période hivernale. En effet, le risque d'émanation de gaz est accru lors de l'utilisation d'appareil à combustion. Les chaudières, cheminées, chauffe-eau, groupes électrogènes, sont autant d'installations qui nécessitent une surveillance accrue et un entretien régulier.

Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

310000 €

Rodez, à proximité du centre-ville dans un quartier résidentiel. Appartemen[...]

794 €

RODEZ : Appartement de type 5 spacieux situé à deux pas du centre ville da[...]

589 €

Hall d'entrée avec placards, 2 chambres. WC, salle de bain : meuble-vasque;[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?