Des perquisitions menées à Caudry là où auraient été produites des pizzas Buitoni contaminées

  • La marque Buitoni de Nestlé éclaboussée par le scandale.
    La marque Buitoni de Nestlé éclaboussée par le scandale. -
Publié le

L'usine de Buitoni située à Caudry dans le Nord est passée au peigne fin ce mercredi 13 avril par les enquêteurs. Une perquisition a été ordonnée par le parquet de Paris, dans le cadre de son enquête liée aux graves cas de contaminations à la bactérie E.Coli.

L'usine Buitoni de Caudry dans le Nord est au centre de l'affaire des contaminations à la bactérie E.Coli, après consommation de pizza de la gamme Fraîch'Up de la marque, filiale du groupe Nestlé.

La semaine dernière, le préfet du Nord interdisait la production de pizzas au sein de l'usine Buitoni de Caudry suite à une recrudescence de cas d'insuffisance rénale chez des enfants, liés à une contamination à la bactérie Escherichia coli.

Contaminations par E.Coli : perquisition dans l'usine Buitoni de Caudry indique la gendarmerie #AFP pic.twitter.com/2f4oK6aKIt

— Agence France-Presse (@afpfr) April 13, 2022

 

Ce mercredi 13 avril, des enquêteurs mènent une perquisition sur site, dans le cadre de l'enquête ouverte par le Parquet de Paris pour  "homicides involontaires", "tromperie" et "mise en danger d'autrui", a indiqué la Voix du Nord.

Des inspections ont épinglé l'hygiène

Les 22 et 29 mars déjà, des agents de la Direction départementale de la protection des populations (DDPP) du Nord et de la direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) avaient mené des inspections, "dans le cadre de leurs investigations réalisées en lien avec l'alerte E. coli STEC".

Ces inspections "ont mis en évidence un niveau dégradé de la maîtrise de l'hygiène alimentaire dans l'usine de Caudry, qui a justifié la prise d'un arrêté de cessation des activités industrielles de production dans l'usine", indiquait le préfet lors de l'annonce de la fermeture de l'usine.

 

Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?