Pénurie d'énergie : les fournisseurs appellent les Français à économiser collectivement

  • Chaque petit geste peut compter pour éviter des pénuries. Chaque petit geste peut compter pour éviter des pénuries.
    Chaque petit geste peut compter pour éviter des pénuries. ML - Max Bérullier
Publié le

Sur fond de crise énergétique mondiale, Total, Engie et EDF, les trois plus gros fournisseurs français, incitent ménages et entreprises à agir dès maintenant pour éviter les pénuries.

Les Français doivent réduire leur consommation d’énergie ce qui permettra au pays de retrouver des marges de manœuvre et d’affronter les futures pointes de consommation, écrivent les dirigeants de Total, EDF et Engie dans une tribune publiée dans le Journal du Dimanche.

Évoquant la forte baisse des livraisons de gaz russe dans le contexte de la guerre en Ukraine, ainsi que les tensions sur une partie des capacités de production électrique européennes, les trois premiers énergéticiens français jugent que "nous devons, collectivement, agir sur la demande en énergie en réduisant notre consommation pour nous redonner des marges de manœuvre. Nous en aurons besoin pour gérer les futures pointes de consommation et pour amortir les aléas techniques ou chocs géopolitiques que nous pourrions devoir affronter. Agir dès cet été nous permettra d’être mieux préparés pour aborder l’hiver prochain et notamment préserver nos réserves de gaz", ajoutent-ils.

"Nous appelons donc à une prise de conscience et à une action collective et individuelle pour que chacun d’entre nous - chaque consommateur, chaque entreprise - change ses comportements et limite immédiatement ses consommations énergétiques, électriques, gazières et de produits pétroliers."

Bouclier tarifaire prolongé jusqu'à la fin de l'année

La France a pour objectif de remplir à 100 % ses réserves de gaz d’ici la fin de l’été (60 % actuellement) pour faire face aux tensions attendues au cours de l’hiver prochain et elle compte à plus long terme se doter d’un gros terminal méthanier flottant au Havre afin de réduire sa dépendance au gaz en provenance de Russie, a annoncé jeudi Élisabeth Borne.

Alors que la Russie, soumise à des sanctions occidentales en raison de la guerre en Ukraine, limite ses livraisons de gaz aux pays de l’Union européenne, le gouvernement français a publié dimanche un décret prolongeant au 31 décembre le “bouclier tarifaire”.

Redémarrage d’une centrale à charbon

Le gouvernement français se prépare à faire redémarrer la centrale à charbon de Saint-Avold (Moselle), annonce dimanche un communiqué du ministère de la Transition énergétique. "À titre conservatoire, compte tenu de la situation ukrainienne, nous nous gardons la possibilité de pouvoir faire fonctionner la centrale de Saint-Avold quelques heures de plus si nous en avons besoin l’hiver prochain. Cela s’inscrit dans le plan de fermeture. Ce dispositif tel qu’il avait été annoncé par le précédent gouvernement reste activable", dit un communiqué du ministère.

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?