Aveyron : organisation territoriale de santé et hôpital médian au menu de la ministre Agnès Firmin Le Bodo ce lundi

  • La ministre a répondu à l'invitation du député de la troisième circonscription.
    La ministre a répondu à l'invitation du député de la troisième circonscription. MAXPPP - Mylene Deroche
Publié le

La ministre déléguée chargée de l’Organisation territoriale et des Professions de santé, Agnès Firmin Le Bodo, est en visite danse l'Aveyron ce lundi 5 décembre, en réponse à l’invitation de Jean-François Rousset, député de la 3e circonscription.

Son déplacement sera l’occasion de mettre en valeur deux sujets, à savoir l’élaboration de la CPTS par les professionnels de santé du Sud-Aveyron et la reconnaissance du site du futur hôpital médian à Saint-Georges-de-Luzençon.

Mieux coordonner le moyens existants : le Sud-Aveyron expérimente

Sur la communauté professionnelle territoriale de santé (CPTS), depuis plusieurs mois, les professionnels de santé travaillent sous l’impulsion des docteurs Combes et Lebon. Les CPTS participent à améliorer l’organisation du système de soins, et donc leur accès. Le principe est simple : mieux coordonner les moyens existants en associant les professionnels de santé autour d’une stratégie de territoire. Le travail effectué par les médecins devrait ainsi aboutir, courant 2023, à la mise en œuvre d’une communauté médicale pour le Sud-Aveyron. "C’est une nouvelle importante pour le territoire et un résultat concret du travail mené par le gouvernement sur notre système de soins. Le déplacement de la ministre en est un symbole. Il prouve notre capacité à travailler ensemble au service des patients", écrit le député.

Le futur hôpital médian au menu

Agnès Firmin Le Bodo se rendra ensuite sur le site de l’hôpital médian à Saint-Georges-de-Luzençon. Pour Jean-François Rousset, "c’est une étape importante qu’il m’apparaissait fondamental de mettre en avant. La reconnaissance du site nous permet de nous projeter sur les travaux du futur hôpital, et désormais d’associer l’ensemble des énergies du territoire autour du projet. C’est une étape d’autant plus importante que les CH de Millau et de Saint-Affrique sont en grande difficulté. Je sais combien les soignants attendent le projet d’hôpital médian afin d’évoluer dans un cadre de travail à la pointe et pour apporter à tous les Sud-Aveyronnais un soin de grande qualité !".

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?