VIDEOS. Missak Manouchian au Panthéon : découvrez "L'Affiche rouge", revisité par Lombre et chanté ce mercredi par Feu Chatterton !

  • Feu Chatterton ! au Panthéon pour Missak Manouchian.
    Feu Chatterton ! au Panthéon pour Missak Manouchian. You Tube - Feu Chatterton !
Publié le , mis à jour

Le texte d'Aragon est revisité pour l'occasion par le rappeur ruthénois pour cet événement, un tex qui sera également chanté par Feu Chatterton pour l'entrée au Panthéon du ré&sistant arménien.

Ce mercredi 21 février, le résistant arménien Missak Manouchian, fusillé il y a 80 ans jour pour jour par les nazis, entre au Panthéon avec sa femme Mélinée, résistante comme lui.

Pour célébrer cet événement, le rappeur ruthénois Lombre a adapté le texte d'Aragon "L'affiche rouge", inspiré de l'affiche de propagande antisémite placardé par les nazis en février 1944 pour justifier la parodie de procès et l'exécution de Manouchian et de 22 autres compagnons de son groupe de résistance.

Ce morceau est également repris par Feu Chatterton !, notamment sur un album "live à Paris 2022". Cette version accompagnera l'entrée au Panthéon de Missak Manouchian et de son épouse au Panthéon, ce mercredi 21 février.

Et après d'autres artistes qui ont célébré ce texte fort, comme Bernard Lavilliers ou HK,  Lombre a également interprété ce texte historique, 65 ans après que Léo Ferré ait mis en musique le même texte. La version de Lombre est disponible sur You Tube ce mercredi 21 février, pour cette entrée au Panthéon.

Voir les commentaires
Sur le même sujet
L'immobilier à Rodez

450000 €

En exclusivité chez IMMO DE FRANCE, venez vite découvrir cet opportunité d'[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (1)
Mézac Il y a 1 mois Le 21/02/2024 à 16:53

Combien de dizaines de milliers "d"Étrangers" venus de tous les pays d'Europe tombés sous le joug de l'extrême-droite : Juifs de toute l'Europe, Espagnols, Italiens, Anglais, Canadiens, Polonais, etc., ont donné leur vie pour notre pays, leur terre d'accueil.
La France s'est construite avec tous ces "Étrangers" souvent communistes, ont été dénoncés des collaborateurs français.
Combien de femmes aussi ont donné leur vie dans la Résistance ?
Les historiographes gaullistes ont gommé leurs noms de l'Histoire de notre pays.
Pour le Général, il fallait que les libérateurs soient des Français de souche, des hommes, des blancs, de droite et si possible des militaires de carrière.
Quand les Espagnols (formateurs de nos maquis) ont défilé à Toulouse, avec des casques volés à l'ennemi, le général a fait un coup de sang.