Prise d'otage à Rodez : "Il a fumé une cigarette et lâché son arme"

  • Les policiers ont négocié de longues heures avec le patient.
    Les policiers ont négocié de longues heures avec le patient. Yves Estivals
  • Prise d'otage à Rodez : "Il a fumé une cigarette et lâché son arme"
    Prise d'otage à Rodez : "Il a fumé une cigarette et lâché son arme" Yves Estivals
Publié le , mis à jour

Pendant plusieurs heures lundi, le docteur de Carvalho, psychiatre à l'annexe de jour de l'hôpital spécialisé Sainte-Marie de Rodez, a été retenu dans son bureau par l'un de ses patients armé d'un couteau. Le chef des opérations, Daniel Héraud, raconte.  

Près de deux heures sous la menace d’un couteau: le docteur Philippe de Carvalho, médecin psychiatre au centre hospitalier spécialisé Sainte-Marie-et arrivé récemment à Rodez-a vécu hier après-midi des moments difficiles en présence d’un patient dont il suit le traitement. Au terme d’une heure et demie de négociations, le forcené a été pris en charge par la police qui l’a conduit au commissariat de Rodez. Pour parvenir à le maîtriser, le commandant de police Michel Rohr a longuement discuté avec lui... En attendant l’arrivée du GIPN (Groupe d’intervention de la police nationale) qui est parti de Bordeaux, dès l’alerte donnée.

Le GIPN au téléphone

Le GIPN n’a pas eu besoin d’arriver à Rodez : la situation était réglée alors que le groupe, en intervention à Toulouse, n’était qu’à 50 kilomètres de Rodez. Tout au long du trajet, le négociateur a été en contact avec le commandant Rohr, qui a pu s’appuyer également sur la présence d’un psychiatre, collègue du Dr Philippe de Carvalho. "Il avait des revendications assez décousues et alternait des phases de calme et d’extrême excitation, raconte le commandant Daniel Héraud qui a livré des informations à l’issue de l’opération. À un moment de la négociation, il a demandé une cigarette et lâché son arme...". Selon d’autres informations, c’est un joint qu’il aurait exigé.

Il demande à rencontrer Christiane Taubira

Et une rencontre avec la ministre de la Justice, Christiane Taubira. Quoi qu’il en soit, fumer l’a ramené à un meilleur comportement. Il s’est alors rendu aux forces de l’ordre en se couchant sur le sol et en se laissant menotter. Le docteur de Carvalho a pu compter sur ses confrères pour être accompagné au terme de cette prise d’otage dont il a été victime.

C.L et C.C
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

285000 €

SOUS COMPROMIS - RODEZ - HYPER CENTRE. RARE et en EXCLUSIVITÉ pour vous che[...]

45 €

GARAGE N°21[...]

554 €

Entrée avec placard, séjour avec cuisine américaine (meubles hauts et bas, [...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?