Trois rugbymen agressés à l’arme blanche à Millau: “Un truc assez incroyable“

  • Le talonneur de l'équipe de France Benjamin Kayser.
    Le talonneur de l'équipe de France Benjamin Kayser. AFP/Lionel Bonaventure
  • Le deuxième ligne Julien Pierre.
    Le deuxième ligne Julien Pierre. AFP/ Lionel Bonaventure
  • Le centre Aurélien Rougerie, le capitaine de l'ASM.
    Le centre Aurélien Rougerie, le capitaine de l'ASM. AFP/ Franck Fife
Publié le , mis à jour

Violences. Tôt ce matin, vers 3heures, un groupe d'une dizaine de personnes s'en est pris à quelques rugbymen du club de Clermont-Ferrand qui faisaient escale à Millau et rentraient d'une soirée en discothèque. Trois joueurs ont été blessés "à coups de sabres et de machettes", sans que leur pronostic vital ne soit engagé. Une enquête est ouverte par la police millavoise pour retrouver les agresseurs.

Dans la nuit de samedi à dimanche, un groupe d’une dizaine de personnes a pris à partie plusieurs rugbymen de l’équipe clermontoise de l’ASM alors qu’ils regagnaient, à pied, leur hôtel millavois, vers 3heures du matin. Selon les premiers éléments de l'enquête en cours, l'agression aurait suivi une sortie des joueurs en boîte de nuit, à Millau, où une première altercation verbale aurait pu avoir lieu avec d'autres occupants de l'établissement. Les joueurs ont été attaqués au moment où ils rentraient se coucher.

Julien Pierre le plus touché

Le talonneur de l'équipe de France Benjamin Kayser, le deuxième ligne Julien Pierre et le centre Aurélien Rougerie, le capitaine de l'ASM, ont été blessés par des agresseurs armés notamment de "machettes et de sabres", a indiqué le club auvergnat du Top 14, sur son site internet. Julien Pierre, qui possède des attaches familiales dans le département du côté de Lassouts, serait le plus touché et devrait subir une opération chirurgicale au niveau de la crête iliaque... Ses deux compagnons ont été blessés aux bras, et l’un d’entre eux a dû être hospitalisé.

"Rien ne permet d’expliquer ça... On a tous été choqués"

"C'était aussi inattendu que brutal, un truc assez incroyable. Personne ne s'attendait à ça. La soirée s'était très bien passée. Aucune provocation ne pouvait laisser penser à ce genre de choses", a déclaré cet après-midi le directeur sportif du club, Jean-Marc Lhermet, à l'AFP, précisant que les joueurs étaient une quinzaine au moment de l'agression.
"Rien dans les heures qui ont précédé ne permet d'expliquer ça. On a tous été assez choqués. On s'en est relativement bien sorti compte tenu de la violence de l'agression", a ajouté l'ancien joueur de l'ASM et ex-international, avant de préciser que Kayser et Rougerie devaient sortir ce soir de l'hôpital pour rejoindre l'équipe. "Plus de peur que mal, on s'en sortira avec quelques points de suture", a réagi de son côté Rougerie sur sa page Facebook,  dans un post signé "Roro".

Plaintes et enquête pour retrouver les agresseurs

Les policiers millavois s'activaient hier pour réunir les indices leur permettant de retrouver les agresseurs. Les trois joueurs concernés ont tous déposés individuellement des plaintes et le club envisage également des poursuites judiciaires.
Tout au long de la journée d’hier, la nouvelle a fait grand bruit dans le monde du rugby et sur les réseaux sociaux. "L'ensemble du Club est à la fois profondément choqué et indigné par ces faits et apportera tout le soutien nécessaire aux autorités locales qui ont ouvert une enquête relative à cette agression afin de retrouver et punir les agresseurs", a mentionné le club. Les joueurs clermontois résidaient à Millau avant de rejoindre Falgos (Pyrénées-Orientales) pour un stage de quelques jours...

D'autres détails dans notre édition de Centre Presse, demain matin.
 

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
L'immobilier à Millau

473 €

Appartement F3 en centre ville - N350 - Appartement de type 3 situé en cent[...]

495 €

N329 - Appartement T3bis situé au 2ème étage avenue de la République.Il se [...]

400 €

Studio meublé rénové avec balcon - N662 - Magnifique appartement meublé de [...]

Toutes les annonces immobilières de Millau
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?