Musée Denys Puech

A Rodez aujourd'hui, les musées gratuits pour toucher un plus large public

  • Voilà une belle occasion de découvrir les expositions visibles à Rodez.Ici le musée Denys-Puech avec "Full Metal Sculptures".
    Voilà une belle occasion de découvrir les expositions visibles à Rodez.Ici le musée Denys-Puech avec "Full Metal Sculptures". Rui Dos Santos / Rui Dos Santos
Publié le / Modifié le S'abonner

Culture. Aujourd'hui, comme chaque premier dimanche du mois, les trois musées de la ville ouvrent gratuitement leurs portes. Une forte affluence est d’ailleurs attendue au musée Soulages.

C’est devenu une habitude dans l’univers culturel ruthénois. Chaque premier dimanche du mois, les trois musées de la ville (Fenaille, Soulages et Denys-Puech) ouvrent gratuitement leurs portes. "C’est ainsi depuis, au moins, la réouverture du musée Fenaille, il y a une dizaine d’années", déclare Jean-Michel Cosson, vice-président du Grand Rodez en charge de la Culture. "L’objectif consiste à attirer des personnes qui ne se rendraient pas forcément dans un musée parce que l’entrée est payante. Et, dans le même temps, d’animer le centre-ville, un dimanche dans le mois". Visiblement, la mayonnaise a pris. "On note que les gens viennent. C’est toujours le cas! J’ai moi-même pu le constater, que ce soit en tant que simple visiteur ou comme animateur d’une manifestation".

Des collections à découvrir

Car, systématiquement, des rendez-vous sont proposés à cette occasion. Des visites guidées, par exemple. Ainsi, aujourd'hui, chacun aura possibilités de découvrir les collections permanentes des trois établissements constituant le pôle muséal de l’Agglomération, ainsi que leurs expositions temporaires: "Full Metal Sculptures" à Denys-Puech, "Impression d’Afrique" à Fenaille, et "Outrenoir(s) en Europe" à Soulages. Fraîchement concerné par cette pratique puisqu’il vient d’ouvrir, le musée Soulages, justement, a connu, début juillet, lors de sa première ouverture gratuite un dimanche, "un énorme succès".

Le musée Soulages en locomotive

"Il y a eu près de 2.000 visiteurs ce jour-là", indique Jean-Michel Cosson, se souvenant d’une foule que l’espace culturel situé dans le jardin public du foirail a même parfois eu des "difficultés à maîtriser". D’ailleurs, alors que la prochaine opération du genre aura lieu ce dimanche, il invite le public "à faire preuve de patience". Car, dit-il, "au regard de l’affluence actuelle dans le musée Soulages, quand il est payant, je m’attends à un gros carton dimanche". Et de donner quelques chiffres de fréquentation en sa possession: alors que la barre des 60.000 visiteurs a été dépassée depuis l’inauguration du 30 mai, 8.333 entrées ont été enregistrées entre les 21 et 27 juillet. "Et cela rejaillit sur les deux autres musées" , se félicite l’élu.
Une chose est sûre: il n’est pour l’heure visiblement pas question de remettre en cause cette gratuité du premier dimanche du mois. "Ça marche bien! Et je ne vois pas pourquoi on stopperait quelque chose qui fonctionne bien", lance le vice-président de l’Agglo. Une déclaration qui vaut également pour le musée Soulages, auréolé d’une grosse fréquentation même lorsque son accès est payant.
Les musées Denys-Puech  et Fenaille  sont ouverts de 14heures à 18heures, le musée Soulages l’est de 11heures à 18heures.

Charles Leduc
Voir les commentaires
Réagir