Aveyron : les chiffres de la délinquance à la loupe

  • Le préfet de l'Aveyron Jean-Luc Combe rassure : «L’Aveyron reste un département sûr».
    Le préfet de l'Aveyron Jean-Luc Combe rassure : «L’Aveyron reste un département sûr». Archives CP
Publié le , mis à jour

L’Aveyron reste un des départements les plus sûrs de France et les variations d’un an sur l’autre témoignent d’une relative stabilité... à l’exception d’une hausse des méfaits via internet.

«L’Aveyron reste un département sûr, un des derniers de la classe en matière d’importance de la délinquance» s'est félicité le préfet Jean-Luc Combe à l'occasion de la présentation des chiffres de la délinquance. Pour l’essentiel, les hausses et les baisses des vols et agressions restent confinées dans des progressions très relatives : à peu de choses près, 2013 ressemble à 2014. On fait le point. 

  • EN HAUSSE

Vols de deux-roues motorisés

En forte hausse (+48%) avec 114 faits constatés en 2014. En revanche 121 voitures ont été volées en 2014 contre 137 en 2013.

Cambriolages (logements, lieux publics)

La hausse concerne les logements (+11% avec 396 faits constatés). Mais il faut dire que 2013 avait été une année de forte baisse de ce chiffre... Par ailleurs la hausse concerne aussi les caves des particuliers et... les déchetteries du département: 234 faits commis en 2014 soit 64% de hausse.

Coups et blessures volontaires

Ces violences physiques sont en légère hausse (+3%) avec tout de même 456 faits constatés en 2014.

Menaces et chantages

L’agressivité se retrouve aussi dans cette rubrique où la hausse des faits constatés (264) atteint 23% en un an. Parmi ces faits, on peut classer les insultes et menaces dont fait l’objet les forces de l’ordre. Pour la gendarmerie, 26 procédures ont été établies en 2014 contre 21 en 2013. «Toutes ces atteintes, de plus en plus fréquentes, témoignent d’un vrai problème de civisme dans notre société, commente le préfet Jean-Luc Combe. Réapprendre les valeurs est plus que jamais d’actualité».

Arnaques et escroqueries en tout genre par le biais d’internet

La hausse accuse 20% d’une année sur l’autre avec 930 faits enregistrés en 2014. Sans surprise, la toile «est un vecteur de plus en plus important des agissements des malfaisants», insiste le procureur de la République en Aveyron, Yves Delpérié, en relatant «la montée en puissance des escroqueries économiques et financières notamment mais aussi les arnaques aux cœurs esseulés».  

 

  • EN BAISSE

Cambriolages de commerces et entreprises

La baisse des faits constatés (240) est de 24%. Il faut dire que cette catégorie avait augmenté de 30% en deux ans (2012 et 2013). Police et gendarmerie ont réagi l’an passé en multipliant les surveillances et les actions de prévention auprès des commerçants. Cette baisse en témoigne.

Vols avec violence

Baisse sensible (-11%) sur un volume de 89 faits constatés en 2014. C’est aussi le cas des destructions et dégradations de véhicules. Les violences physiques liées à ces vols affichent bien entendu la même baisse.

Taux d’élucidation des affaires

Il est de 52% chez les gendarmes (la police n’a pas communiqué son chiffre), soit très largement supérieur à la moyenne nationale. 

Homicides ou tentatives

Pour l’anecdote : 33% de baisse (4 faits en 2014 contre 6 en 2013).

C.C.
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?