Un Festiboeuf qui refuse « la fatalité »

  • Le jury du concours du meilleur tripou, auquel participait le chef étoilé Michel Truchon, a décerné son premier prix à la boucherie Blanquet, de Rodez.
    Le jury du concours du meilleur tripou, auquel participait le chef étoilé Michel Truchon, a décerné son premier prix à la boucherie Blanquet, de Rodez. Philippe Henry
Publié le

Agriculture. La 10e édition s’est achevée. Si le prix des animaux a baissé, ils restent néanmoins de qualité.

Prouver que la fièvre catarrhale ovine et la crise qui touche l’élevage ne sont pas une fatalité. Le Festiboeuf de Naucelle, débuté samedi, s’est achevé hier par la vente des animaux. Et malgré une baisse de l’ordre de 30 centimes/kg de carcasse par rapport à l’an dernier, les acteurs de cette 10e édition font fi  «de ce contexte difficile», martelait Claude Azémar, boucher à Rodez, et acheteur régulier de bœufs d’exceptions. C’est d’ailleurs lui qui a remporté l’enchère sur l’une des bêtes primées de Jean-Claude Vaccari, éleveur engraisseur à Cazères (Haute-Garonne).

Mais certains, dans les allées de l’espace Jean-Boudou, glissaient«Heureusement qu’il n’y avait pas autant d’animaux que les précédentes années. Il aurait été difficile de tous les vendre.»

Un festival «reconnu»

Jérôme At, président du comité naucellois pour la promotion de l’élevage, assure malgré tout que le bilan de cette édition est  «positif». «Les animaux qui ont été présentés lors du concours sont peut-être les plus beaux que nous ayons jamais eus, plaide-t-il. Preuve aussi que ce festival prend de l’ampleur et est reconnu, malgré son jeune âge.»  Mais le Festiboeuf, c’est également  «un salon du goût où l’excellence des produits est mise en avant».

Et pour la première année, un concours du meilleur tripou était organisé. Autour de la table, pour déguster sept assiettes, Michel Truchon, chef du Sénéchal à Sauveterre, Jean-Claude Anglars, conseiller départemental, Pierre Gaffier, élu à la chambre de métiers et de Marcel Cazottes, président de la Maison familiale rurale (MFR) de Naucelle. Les lauréats de ce concours de dégustation de tripous à l’aveugle - la boucherie Blanquet à Rodez a remporté le premier prix - sont l’exemple de ce que doit permettre ce festival, selon Jérôme At: «Valoriser le savoir-faire de nos professionnels et les produits de notre région qui sont de grande qualité».

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
L'immobilier à Naucelle

190000 €

Naucelle-Ville : Maison individuelle T4 de 112m2 habitables, sur sous-sol, [...]

288000 €

A découvrir au cœur d'un village, situé à 30 minutes de Rodez, proche de Na[...]

177000 €

NAUCELLE: entre Albi et Rodez, au calme en fond de lotissement mais à proxi[...]

Toutes les annonces immobilières de Naucelle
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?