Crise cardiaque : les facteurs de risque auraient plus d'impact chez les femmes que chez les hommes

  • Crise cardiaque : les facteurs de risque auraient plus d'impact chez les femmes que chez les hommes
    Crise cardiaque : les facteurs de risque auraient plus d'impact chez les femmes que chez les hommes patrickheagney / Istock.Com
Publié le

(Relaxnews) - Le tabac, le diabète et la tension artérielle élevée, facteurs de risque de crises cardiaques, seraient encore plus dangereux chez les femmes que chez les hommes.

Une équipe de l'Université d'Oxford a étudié le cas de 471.998 hommes et femmes âgés de 40 à 69 ans appartenant à la cohorte UK Biobank, une grande étude à long terme consacrée aux maladies cardiovasculaires chez les Britanniques.

Les participants ne souffraient pas de problèmes cardiovasculaires au début de l'étude et ont été suivis pendant en moyenne sept ans.

Publiés dans la revue BMJ, les résultats montrent que le tabac, le diabète, la tension artérielle élevée et un indice de masse corporelle (IMC) supérieur à 25 augmentaient le risque de crise cardiaque chez les hommes comme chez les femmes. 

Mais les facteurs de risque apparaissent plus dangereux chez les femmes que les hommes.

Si les hommes fumeurs font face à un risque deux fois plus élevé que ceux qui n'ont jamais fumé, les fumeuses feraient face à un risque de crise cardiaque trois fois plus élevé que celles qui n'ont jamais fumé, ce que les chercheurs qualifient "de risque aggravé".

Les chercheurs ont aussi remarqué que les femmes qui fumaient plus de 20 cigarettes par jour avaient deux fois plus de risque d'avoir une crise cardiaque que les hommes fumant plus de 20 cigarettes par jour. Entre 10 et 19 cigarettes fumées quotidiennement, le risque de crise cardiaque serait plus élevé de 40% chez les femmes que chez les hommes.

Ce risque aggravé est également observé chez les femmes à la tension artérielle élevée ou souffrant de diabète (de type I et de type II). La tension artérielle élevée est associée à un risque de crise cardiaque supérieur de 80% chez les femmes, tandis que le diabète de Type I les expose à un risque trois fois plus élevé que chez les hommes (plus élevé de 47% pour le diabète de type II).

Cependant, l'IMC n'a pas été associé à un risque plus élevé chez les femmes.

Les chercheurs ont constaté que le risque aggravé persistait avec l'âge.

"Dans l'ensemble, les hommes sont plus victimes de crises cardiaques que les femmes. Cependant, les facteurs de risque majeurs font davantage augmenter le risque chez les femmes que chez les hommes. Les femmes témoignant de ces facteurs de risque sont donc désavantagées", explique la chercheuse Elizabeth Millett, en charge de cette étude.

"Ces observations montrent l'importance de la sensibilisation autour du risque de crise cardiaque auquel sont confrontées les femmes. Il faut s'assurer que les femmes, aussi bien que les hommes, aient accès à des traitements du diabète et de la tension, ainsi qu'à des ressources d'aide à l'arrêt du tabac", conclut le Dr. Millett.

Relaxnews
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?