Sécurité routière

Mouvement de grève des ambulanciers : actions sur l'A75 et place d'Armes à Rodez

  • Mouvement de grève des ambulanciers : actions sur l'A75 et place d'Armes à Rodez
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages
L'autoroute A75 a été le théâtre d'un blocage une bonne partie de la journée. Le cortège, composé de professionnels aveyronnais et lozériens, s'est scindé en deux, une partie regardant la Lozère et la seconde Rodez et la place d'Armes.

La "loi 80" a du mal à passer chez les ambulanciers aveyronnais. Les transporteurs sanitaires qui s'opposent à un article de la loi de finance de la Sécurité sociale (LFSS), relatif à l'imposition aux services hospitaliers de passer par des appels d’offres pour les transports externes, ont déployé les grands moyens ce vendredi 9 novembre.

Après avoir exprimé leur mécontentement en gênant la circulation aux abords de Rodez et Millau tôt ce matin, ces derniers, rejoints par leurs homologues lozériens, ont choisi d'employer la manière forte, en réalisant dans la foulée une nouvelle opération escargot sur la RN88 et l'A75.

 

Durant une partie de la matinée et jusqu'en début d'après-midi, des professionnels des deux départements ont bloqué une partie de l'autoroute, dans les deux sens de circulation.

Le cortège s'est séparé par la suite en deux convois bien distincts. Le premier regardant le département lozérien, en effectuant une opération escargot dans l'axe Sud-Nord au départ de Sévérac-le-Château. Le second, reparti par la RN88, se rendant à Rodez et place d'Armes où il stationne depuis 16h30 et l'arrivée d'une délégation départementale reçue à la préfecture de l'Aveyron.

 

 

La protestation menée aujourd'hui par les ambulanciers du territoire s'inscrit dans un mouvement national, auquel ont déjà participé certaines sociétés aveyronnaises dimanche dernier, à l'occasion d'une opération similaire sur le périphérique parisien.

Réagir