Force ouvrière appelle aux urnes jusqu'au 6 décembre

  • Les responsables syndicaux appellent le personnel dans les établissements de santé à se mobiliser.
    Les responsables syndicaux appellent le personnel dans les établissements de santé à se mobiliser. S.O
Publié le

Dans le cadre de ses élections professionnelles, dans le secteur de la santé (établissements publics et privé) le syndicat Force ouvrière (FO) s'organise.

Leader dans ce secteur au niveau départemental (hormis dans le Sud Aveyron), Force ouvrière compte bien le rester. Pour mobiliser ses troupes qui commencent à voter par voie électronique, à partir d'aujourd'hui jeudi et jusqu'au 6 décembre, il met en avant ses arguments dans la défense du service public. Alors que la situation budgétaire des établissements de santé devient de plus en plus préoccupante, FO s'insurge  contre "la suppression des postes", les fermetures de lit, et "le risque de fermeture de certaines disciplines dans les hôpitaux  de proximité". Le syndicat, représentatif autant dans le secteur du public que du privé, dénonce par ailleurs "l'appel à des personnels contractuels sous-payés et sans sécurité d'emploi", ainsi que la diminution des délais d'hospitalisation, sans oublier "le personnel qui sert de variable d'ajustement". 

Dans le secteur des Ehpad, FO continue de revendiquer l'application du Plan solidarité grand âge et "exige le renforcement des effectifs pour atteindre le ration de un agen pour un résident". 

FO rappelle aussi qu'il est l'un des syndicats à ne pas avoir signé le protocole PPCR en 2016. Ce protocole qui a "pourtant été mis en oeuvre par le gouvernement a abouti à un gel du point d'indice,à la suppression de la bonification lors des avancements d'échelon", regrettent les syndicalistes. 

S.O.
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?