Des mallettes pédagogiques pour dire non à la violence

  • La présentation des mallettes pédagogiques au collège Paul-Ramadier.
    La présentation des mallettes pédagogiques au collège Paul-Ramadier.
  • La présentation des mallettes pédagogiques au collège Paul-Ramadier.
    La présentation des mallettes pédagogiques au collège Paul-Ramadier.
Publié le , mis à jour

La communauté de communes a mis deux mallettes pédagogiques à disposition des collèges de Decazeville, Cransac et Firmi afin de sensibiliser les élèves à la gestion des conflits pouvant se transformer en violence.

Une première réunion a présenté ces nouveaux équipements aux professeurs, aux personnels des établissements concernés ainsi qu’aux parents d’élèves. "Tous pourront être amenés à utiliser cet équipement qui permet de gérer positivement les situations conflictuelles", explique William Thénières, le principal adjoint du collège Paul-Ramadier. À cet effet, la mallette se décline en neuf thèmes différents voués à apaiser toutes formes de violence, "des violences physiques, mais aussi des agressions verbales en passant par le harcèlement moral… la mallette répond de façon ludique à toutes les divergences qui peuvent survenir au cours de la scolarité", poursuit-il. À l’issue de ce premier contact, les futurs utilisateurs de ces mallettes auront droit à une journée de formation vouée à optimiser l’utilisation de ces outils pédagogiques. Dans la foulée, des ateliers de mise en pratique seront dispensés en vue d’offrir à tous les outils pratiques permettant de sortir des inévitables conflits à l’école.

GDM
Voir les commentaires
L'immobilier à Decazeville

450 €

LOCATION APPARTEMENT T4 DECAZEVILLE SANS FRAIS D'AGENCE Une pièce principal[...]

116500 €

Au calme pour cette maison avec isolation interieur et extérieur proposant [...]

53500 €

DECAZEVILLE - Cette maison, mitoyenne des 2 côtés, est habitable rapidement[...]

Toutes les annonces immobilières de Decazeville
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?