Sécurité

Rapprocher la police avec la population

  • Jean-Claude Gomez sera à l’écoute des problèmes, à partir de lundi.
    Jean-Claude Gomez sera à l’écoute des problèmes, à partir de lundi. M.-H. D. -
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages

Des permanences avec le délégué à la cohésion police population.

Résoudre les problèmes de façon pérenne, c’est la volonté de la police nationale. Dans le cadre du nouveau dispositif police de sécurité du quotidien, un Délégué à la cohésion police population (DCPP) est mis en place à Millau à partir du 25 janvier. "Il sera tenu à expliquer le rôle de la police, ses moyens d’action. Il nous fera également remonter les doléances de la population", explique le commandant Eugène.

Pour ce faire, plusieurs réunions tests vont avoir lieu à Millau et à Creissels, en mairie, à la salle des mariages, de janvier à mars.

Toutes les personnes qui souhaitent évoquer leurs problèmes sont conviées à s’y rendre, pendant les horaires impartis. "Nous allons voir comment ça se passe. À Rodez, ça existe depuis un an. Selon les informations, on adaptera les rendez-vous pour avril, mai et juin", confie le responsable de la police.

Tous les domaines sont abordables, autant les nuisances sonores, l’occupation des cages d’escalier, les dégradations, etc. Le métier de policier sera aussi évoqué et des explications sur le recrutement fournies.

L’occasion de "mettre fin à des contre-vérités", comme le souligne le commandant.

Pour les commerçants

Des partenariats peuvent aussi être menés sur certaines actions. Pour l’instant, rien n’a encore été défini, cela dépendra de la demande.

"Le délégué nous fait ensuite remonter les doléances sous forme de rapport", ajoute le commandant Eugène.

Pour autant, il ne s’agit pas d’un médiateur, car il ne règle pas directement les conflits. Il revient à la police de rencontrer les organismes concernés pour "trouver des solutions globales afin que ce soit pérenne".

Bailleurs sociaux, agences immobilières, mairie, institutions diverses peuvent ainsi être convoqués autour d’une table ronde.

Les particuliers ne sont pas les seuls concernés par cette innovation. "Le délégué va aller voir les commerçants pour connaître leurs problématiques. Il va chercher à savoir comment améliorer le ressenti des personnes. Par exemple, si une rue est mal éclairée, on peut envisager d’en parler avec la mairie", explique le commandant.

Le délégué a été présenté officiellement le 25 janvier auprès des institutionnels, mais il œuvrera à partir du 28 janvier.

marie-hélène degaugue

Le Délégué à la cohésion police population (DCPP) est une personne retraitée de la police. "Il fallait qu’il connaisse la maison police. Son vécu est intéressant. Il est aussi présent pour mettre fin aux contre-vérités sur son travail ou sur les droits de tout à chacun".

L'immobilier à Rodez

135000 €

Dans une petite copropriété de 3 logements, appartement de type 5 duplex de[...]

49000 €

Terrain constructible, dominant avec une très belle vue sud sur Rodez... A [...]

206640 €

Rodez - Dernière opportunité à saisir dans ce secteur prisé ! Venez découvr[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir