Culture et Loisirs

Création d’un kamishibai sur le Réquistanais

Abonnés
  • Le théâtre de papier va prendre forme.
    Le théâtre de papier va prendre forme.
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages

Qu’es aquo ? un kamishibaï est un "théâtre de papier". C’est une technique d’origine japonaise pour raconter une histoire. Le kamishibai est composé de plusieurs planches illustrées qui content un récit. Ces illustrations sont insérées dans un butaï (petit théâtre en bois), Chaque planche met en scène un épisode du récit, le recto pour l’illustration, le verso réservé au texte dit par le lecteur. Les planches sont introduites dans la glissière latérale du butaï dans l’ordre de leur passage d’où l’importance de les numéroter. En ouvrant les volets du butaï, le public découvre les illustrations tandis que le lecteur lit le texte en faisant défiler les planches les unes après les autres aux spectateurs. À Durenque, plusieurs personnes se retrouvent depuis le mois d’octobre pour réaliser des illustrations à partir de collages, qui évoquent des histoires, leur histoire, leur village, la vie… l’ensemble de ce travail de création compose aujourd’hui un récit. Une belle aventure conduite par l’artiste Sandra de Boerdère, plasticienne marionnettiste. Cette action s’inscrit sur le territoire réquistanais puisque huit villages participent à la rédaction d’un kamishibai ainsi que l’Ehpad de Réquista. Un programme d’actions conduit par Aveyron Culture, Kalbéni, le Point Info seniors, l’ADMR, le Pôle de santé du réquistanais, le centre de soins, Génération mouvement Réquista, l’Associations d’aide aux aidants… la Fondation Bruneau, la conseil départemental et la Conférence des financeurs. Une présentation de cette création est prévue samedi 20 avril après midi à la salle de spectacles de Réquista.

L'immobilier à Durenque

85000 €

Cette maison en pierre de type corps de ferme possède plusieurs dépendances[...]

66000 €

DURENQUE. Cette maison de village, mitoyenne d'un seul coté, est située à 1[...]

Toutes les annonces immobilières de Durenque
Réagir