Culture et Loisirs

Rodez : la famille des statues menhirs s’agrandit au musée Fenaille

  • La statue-menhir de Jouvayrac a quitté Martrin pour le musée Fenaille.
    La statue-menhir de Jouvayrac a quitté Martrin pour le musée Fenaille. DR -
Publié le / Modifié le S'abonner

La statue menhir de Jouvayrac, découverte en 2000, a rejoint le musée ruthénois.

La dernière donation du genre, au musée Fenaille, remonte à 1979. C’est dire la joie qui peut animer la direction du musée ruthénois à l’heure d’accueillir la statue-menhir de Jouvayrac. Cette stèle, découverte en 2000 par les époux Bonnefous était jusqu’alors offerte à la vue des gens dans le village de Martrin. Dans la cour d’entrée de la Caminada. Mais elle n’était guère protégée par les aléas du temps. Ce qui a poussé Louis Bonnefous et son épouse, avec la complicité du maire de Martrin et selon les préconisations de la Drac (Direction régionale des affaires culturelles) à proposer cette statue au musée Fenaille.

D’autant que cette dernière est à classer parmi les "remarquables" comme le souligne Aurélien Pierre, le conservateur du musée Fenaille. Qui a grandement apprécié le souci des découvreurs de "protéger cette statue".

Elle sera dévoilée aux côtés de la "préférée" de Soulages

Cette stèle est en effet remarquable à plus d’un titre. "Elle fait partie des rares à posséder une bouche, elles sont cinq ou six, et, un peu comme une carte à jouer, elle est à deux têtes. Elle a été retravaillée", explique Aurélien Pierre. "Très peu d’exemples du même genre existe. Cette découverte, fait en 2000, n’a pas eu d’autre équivalent".

Cette statue menhir exceptionnelle sera dévoilée dans quelques semaines, à l’occasion de l’exposition de l’été du musée Fenaille, consacrée à Pierre Soulages dans le cadre du "Siècle Soulages". Elle trônera quelques jours aux côtés de la "préférée" de Pierre Soulages, à savoir "La Verrière". Après quoi, elle sera confiée pour près d’une année aux petits soins des restaurateurs. Cette sculpture bénéficiera d’une campagne d’étude, de restauration et de soclage en accord avec les préconisations du C2RMF (Centre de recherche et de restauration des musées de France). Avant de retrouver la salle des statues menhirs, dominée par la dame de Saint-Sernin, et qui bénéficie depuis quelque temps d’un nouvel éclairage mettant plus que jamais en valeur ces sculptures millénaires.

"Notre souhait est bien évidemment de mettre en valeur cette statue de Jouvayrac. Grâce au musée Fenaille, ces statues-menhirs sont restées dans le département. Elles auraient pu se retrouver bien plus loin. Et nous avons vocation à représenter les plus belles d’entre elles. Celle de Jouvayrac en fait partie", relate Aurélien Pierre.

La famille des statues-ménhirs du musée Fenaille, appartenant au groupe rouergat, dont un plus de 150 stèles ont été identifiés aux confins de l’Aveyron, du Tarn et de l’Hérault s’agrandit donc. Une belle nouvelle !

Pierre Soulages, musée imaginaire

Du 15 juin au 10 novembre, l’exposition temporaire sera consacrée à Pierre Soulages. Dans le cadre du siècle Soulages, elle réunira sous la forme d’un musée imaginaire les œuvres et les objets auxquels il est le plus attaché, les statues menhirs ayant profondément marqué l’artiste ruthénois.

L'immobilier à Rodez

473 €

RODEZ-HYPERCENTRE : appartement de type 3 duplex, au calme du centre ville[...]

271 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D AGENCE -Grand studio en centre vill[...]

317 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D AGENCE- Agréable T1 avec balcon en [...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir