La culture urbaine dans les collèges

Abonnés
  • Collège Saint-Louis.
    Collège Saint-Louis.
  • Collège Sourrèzes. Dans cet esprit de découverte est né un projet autour des cultures urbaines dans les collèges du territoire.
    Collège Sourrèzes. Dans cet esprit de découverte est né un projet autour des cultures urbaines dans les collèges du territoire.
Publié le

Jeudi 4 avril, les élèves de 4e ou 3e des collèges Célestin-Sourèzes et Saint-Louis ont restitué le travail engagé autour des cultures urbaines. En effet, les collégiens ont participé à un travail de découverte du "street art" grâce à l’intervention de Manu Falque, danseur hip-hop et de Raphael Cros, graffeur. Le phénomène de la culture urbaine regroupe les sports et les arts urbains. Les disciplines sont variées : danse, genres musicaux (rap, slam, hip-hop…), sports de rue (roller, skate, BMX, basket de rue..), arts visuels (graffiti, etc.) Dans cet esprit de découverte est né un projet autour des cultures urbaines dans les collèges du territoire grâce à un partenariat entre Aveyron culture, l’association Kalbéni et les chefs d’établissements ainsi que les professeurs de musique, de sport et d’arts visuels. Pour cela, les deux artistes Manu Falque danseur hip hop et Raphaël Cros graffeur ont fait partager leur savoir-faire aux élèves.

Jeudi 4 avril, en présence des chefs d’établissements Mme Anne Prats, principale du collège Sourèzes ; Mme Virginie Grégoire-Delory, directrice du collège Saint-Louis ; Mme Coulomb ; des professeurs concernés ; Mme Houlès d’Aveyron Culture ; M. Patrick Robert, vice-président de la communauté de communes du Réquistanais et M. Fabien Grimal, président de l’association Kalbéni a eu lieu, dans chaque établissement, une restitution des ateliers danses et une explication des graffitis. Chaque établissement avait réalisé un projet différent : une mise en valeur des murs de la cantine, du foyer, du hall d’entrée du collège Sourèzes ou d’un mur extérieur… les classes ont abordé des thèmes très divers mais d’actualité. Un projet de création par classe passe par l’écoute de l’autre, pour aboutir à la création, d’une œuvre collective qu’elle soit dansée ou dessinée.

Ce fut une belle expérience pour les élèves.

CORRESPONDANT
Voir les commentaires
L'immobilier à Réquista

29000 €

Cet ensemble immobilier composé d'un appartement de type 3 et de type T1 bi[...]

380000 €

Limite Tarn - Aveyron. Surplombant la Vallée du Tarn, belle propriété compr[...]

154000 €

Immeuble de rapport déjà loué en intégralité, situé au cœur de la ville, co[...]

Toutes les annonces immobilières de Réquista
Réagir