National

Football : Rodez, le match d’après

  • La joie du succès ouvrant mathématiquement les portes de la Ligue 2  au Raf jeudi dernier à Paul-Lignon. Retour à la compétition ce soir,  mais pour certains, d’autres étant ménagés.
    La joie du succès ouvrant mathématiquement les portes de la Ligue 2 au Raf jeudi dernier à Paul-Lignon. Retour à la compétition ce soir, mais pour certains, d’autres étant ménagés. JAT - JAT
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages

Officiellement promus en Ligue 2 jeudi dernier, les Ruthénois se déplacent ce vendredi soir (20 heures) à Bourg-en-Bresse totalement libérés. Le titre de champion de France est aussi à portée.

Les 6 000 personnes massées dans Paul-Lignon, la communion et les "On est en Ligue 2, on est en Ligue 2", le champagne grand cru, les chants rouergats ou encore les perspectives enchanteresses de l’antichambre de l’élite du football hexagonal. Oui, depuis jeudi dernier, le Rodez Aveyron football a validé, et fêté comme il se doit, son accession en Ligue 2 après un huitième succès lors de ses neuf derniers matches, face à Boulogne 3-1. Mais ce soir, la bande au capitaine Amiran Sanaia a un nouveau match à jouer. À Bourg-en-Bresse. Une saison à terminer en fait, avec quatre matches au programme.

Champion si…

Elle qui a légitimement décompressé après cette soirée historique venant récompenser une saison non moins éclatante. L’entraîneur Laurent Peyrelade en sourit. "C’est normal, commence-t-il. On a repris lundi, et c’était un peu compliqué, mais mardi, on a fait une très bonne séance. L’important, c’est de rester sur notre dynamique et d’être bien mentalement. "

Sans compter que les Aveyronnais ont un nouvel objectif à remplir : empocher le titre de champion de France de National. C’est possible dès ce soir si Arthur Desmas et les siens s’imposent et que, dans le même temps, Chambly tombe à Concarneau. "Il nous reste quatre beaux matches à disputer, rappelle de son côté le technicien. Un (ce vendredi soir) sur le meilleur terrain de National, un à Laval qui pourrait s’apparenter à la préparation de ce que l’on verra la saison prochaine et deux à la maison. " Face à Drancy le 3 mai avec les 90 ans du club à célébrer et lors de l’ultime journée, le 17 mai, pour une fiesta monumentale, en marge de la réception de Lyon-Duchère.

Turn-over

Quatre matches aussi lors desquels l’effectif devrait tourner. À commencer par ce soir. Ugo Bonnet, Pierre Bardy et Amiran Sanaia sont ainsi ménagés. Khaled Ayari est, lui, toujours blessé alors que Dorian Caddy, qui a repris avec la réserve, ressent encore "une douleur à la cheville (Peyrelade)". Un turn-over qui ne laissera pas pour autant la place à tout le monde. "L’idée, c’est d’être performant, pas de faire plaisir. Jouer, cela se mérite."

Centre Presse
Réagir