Flagnac : 45 emplois au futur centre pour adultes déficients visuels

Abonnés
  • André Martinez (président de Decazeville communauté), Pierre Tieulié (maire de Flagnac), François Marty (maire de Decazeville), Christian Tieulié (conseiller départemental), Jean-François Galliard (président du conseil départemental).
    André Martinez (président de Decazeville communauté), Pierre Tieulié (maire de Flagnac), François Marty (maire de Decazeville), Christian Tieulié (conseiller départemental), Jean-François Galliard (président du conseil départemental). DDM
  • Le foyer sera construit sur les actuels terrains de sport   du château de Lagriffoulière.
    Le foyer sera construit sur les actuels terrains de sport du château de Lagriffoulière. DDM
Publié le

Mairies de Decazeville et de Flagnac, Decazeville Communauté et conseil départemental ont joué groupé pour la création d’un foyer de vie pour adultes en situation de handicap visuel. Son ouverture est prévue en 2021.

Une belle histoire ! ». C’est avec un grand sourire que Jean-François Galliard (président du conseil départemental de l’Aveyron), Christian Tieulié (conseiller départemental Lot-et-Dourdou), François Marty (maire de Decazeville), Pierre Tieulié (maire de Flagnac) et André Martinez (président de Decazeville Communauté) ont présenté le projet de création d’un foyer de vie pour adultes en situation de handicap visuel.
L’idée est venue de François Marty, par ailleurs coprésident de Decazeville communauté en charge des affaires économiques et « toujours en recherche de leviers de développement local ».
Des contacts lui ont présenté un porteur de projets. Mais pris dans les étaux des PPRI (risques d’inondation) et PPRM (risques miniers), Decazeville ne disposait pas des 25 000 m2 de terrains plats nécessaires. Aussi s’est-il tourné vers Flagnac où Pierre Tieulié a proposé les terrains de sport jouxtant le château de Lagriffoulière.
Sollicités, Jean-François Galliard et Christian Tieulié, par ailleurs président de la Maison départementale des personnes handicapées (MDPH), ont été immédiatement enthousiastes.
« D’autant plus que le schéma départemental en faveur des personnes âgées et personnes handicapées, adopté en 2017, ne prévoyait pas ce volet car l’Aveyron ne connaît pas de gros besoins. Non seulement ce sera une offre supplémentaire, mais il faut savoir que la question de la déficience visuelle est une problématique nationale avec 1,7 million de personnes concernées dont 972 000 malvoyants moyens et 207 000 aveugles. Les structures manquent et nombreux sont ceux qui vont en Belgique », indiquent Jean-François Galliard et Christian Tieulié.

Emplois directs et indirects

L’autorisation requise a été donnée par le conseil départemental et l’appel à projets sera publié prochainement. Un projet dont tout le monde se félicite car pas moins de 45 emplois directs seront créés, sans compter les emplois indirects et la hausse d’activité pour les structures médicales et paramédicales, les fournisseurs, les animations (dont les chevaux avec le tout proche centre équestre), l’immobilier et l’hôtellerie.
Car le foyer pourra accueillir des demandes hors département. L’investissement incombera au porteur de projet et la prise en charge sociale le sera par les départements d’origine des résidents. Un levier économique supplémentaire sur un territoire fragilisé « et qui apportera une nouvelle identification au plan national », soulignait André Martinez.
Nul doute que le château de Lagriffoulière, racheté par la commune de Flagnac à Decazeville communauté et actuellement sans destination, en trouvera une bientôt. D’autant plus que, le soulignait Pierre Tieulié, « la zone de La Planque va créer 150 emplois dans les deux ans à venir. Il va falloir s’y préparer… ».

En chiffres

25 000 mètres carrés. C’est la surface nécessaire pour la création du projet. L’emprise foncière concerne les actuels terrains de sport jouxtant le château de Lagriffoulière.
42 résidents malvoyants seront logés en trois pôles de 14 personnes de plain-pied.
45 emplois directs seront créés, liés au projet (restauration, animation, accompagnement…).
6,5 à 7 millions d’euros. C’est le coût estimé du projet.
3 Aveyronnais malvoyants sont actuellement pris en charge dans une structure équivalente hors département de l’Aveyron.
1,7 million de personnes sont déficientes visuelles en France dont 972 000 malvoyants moyens et 207 000 aveugles.
150 c’est le nombre d’emplois qui seront créés dans les deux prochaines années sur la zone de La Planque à Flagnac (fabrique d’aligot, entreprise de location de bennes, entreprise de maçonnerie, extension d’Intermarché et le futur foyer de vie pour adulte en situation de handicap visuel.
 

Le calendrier

La commission permanente du conseil départemental a donné son feu vert au projet le 29 mars dernier et l’arrêté a été pris le 1er avril dernier.
2 juin prochain : publication de l’appel à projet et du cahier des charges.
31 août : clôture du dépôt des dossiers de candidature.
Septembre-octobre : instruction des dossiers.
Octobre-novembre : création d’une commission d’information et de sélection.
Décembre 2019 : notification du choix au porteur de projet retenu (jusqu’à six mois au maximum pour signifier le choix).
Entre un an et demi et deux ans de travaux seront ensuite nécessaires avant une ouverture possible en 2021.

Bernard-Hugues Saint-Paul
Voir les commentaires
L'immobilier à Decazeville

101650 €

DECAZEVILLE - Immeuble d'habitation avec 2 appartements duplex de 65 m², pr[...]

128000 €

Dans une Résidence neuve au coeur de DECAZEVILLE, appartement T3 de 63,60m²[...]

17000 €

A VENDRE DECAZEVILLE-500 m centre-ville,Terrain à bâtir exposé Sud-Ouest av[...]

Toutes les annonces immobilières de Decazeville
Réagir