Festival

Estivada de Rodez : les cultures occitane et bretonne réunies pour le meilleur

Abonnés
  • Samedi soir, les groupes Mauresca Fracas Dub (Oc), Mask ha Gazh (Breizh) et Goulamask (oc) proposerons une création commune baptisée « Breishtivada ».
    Samedi soir, les groupes Mauresca Fracas Dub (Oc), Mask ha Gazh (Breizh) et Goulamask (oc) proposerons une création commune baptisée « Breishtivada ». Repro CP / Repro CP
Publié le / Modifié le S'abonner
Entre jeudi matin et samedi soir, l’Estivada revient animer le cœur de Rodez avec de nombreuses animations dont nous vous proposons aujourd’hui le programme complet. La météo donne confiance aux organisateurs, éloignant le spectre d’un orage comme l’an dernier et, sur le site, les préparatifs vont bon train du côté des bénévoles et des agents municipaux. La Bretagne est cette année l’invitée d’honneur du « Festival interrégional des cultures occitanes » avec des animations pour tous les âges, des rendez-vous aux saveurs aussi occitanes que bretonnes. Si le temps fort aura lieu demain soir avec le concert d’Alan Stivell, ce n’est pas - loin de là - la seule raison de se rendre à l’Estivada…
 

"À l’Estivada, nous avons souvent fait des passerelles avec d’autres cultures. L’an dernier nous avons eu l’opportunité de travailler avec Alan Stivell, c’est comme cela que nous avons décidé de dédier une édition à la culture bretonne", explique Sarah Vidal, adjointe à la culture à la mairie de Rodez en charge de la manifestation depuis 2010. Après Francis Cabrel et ses 22 000 spectateurs (chiffre revendiqué par l’organisation), c’est donc la star bretonne qui sera cette année la tête d’affiche.
Pour l’ouverture de son concert, jeudi à 20 h 30, Alan Stivell sera accompagné par 80 élèves des écoles Cambon, Monteil et la Calandreta qui interpréteront avec lui le titre Tri Martolod ; ces écoliers seront par ailleurs en répétition aujourd’hui à 17 h 30 sur le site… avis aux amateurs désireux de découvrir leur version du morceau en avant-première entre français, occitan et breton ! La prestation du pape de la musique celte sera suivie de celles des groupes Digresk et Les Naufragés.
Outre les pièces de théâtre, les fédérateurs baleti, les Canton dels pichons du CCOR, les projections de films, déambulations sonores, exposition ou apéros littéraires (voir le détail ci-dessous), d’autres grands moments musicaux sont à prévoir.
Avec notamment, vendredi soir dès 21 heures, une soirée de concerts qui sera lancée sur la grande scène par le trio La Beluga, autour de son emblématique chanteuse et « « trobaïritz » (femmes troubadour) Céline Mistral, entre musique électro et textes médiévaux. « Un exemple de groupe totalement moderne, explique Sarah Vidal. Car c’est aussi ça, l’Estivada, la culture et la langue occitanes ne sont pas que du folklore… la langue vit, vibre ».
Samedi soir, les trois groupes de la soirée se produiront ensemble sur la grande scène à partir de 21 heures. Actuellement en résidence artistique en Occitanie, les groupes Mauresca Fracas Dub (Oc), Mask ha Gazh (Breizh) et Goulamas’K (Oc) travaillent à cette création commune qui a été baptisée « Breishtivada »… tout un programme !
« Il y a la grande scène, les concerts, mais pas uniquement », tient à souligner Sarah Vidal, louant les valeurs de « convivialité, partage et ouverture » qui définissent à ses yeux l’événement. « Il y aura plein de choses formidables, comme par exemple les baleti, tous les soirs à 18 heures et qui réuniront toutes les générations autour des danses occitanes et bretonnes ».
 

X.B.
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

379 €

Dans une résidence calme et sécurisée à 5 minutes du centre ville de Rodez [...]

520 €

Situé à RODEZ et proche de toutes commodités (Lignes de bus et commerces) :[...]

89000 €

Rodez, dans petite copropriété bien entretenue, Appartement de type 3 en bo[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir