Culture et Loisirs

Onet-le-Château : après "Acide sulfurique", le collectif Théâtrajeunes se frotte à Steinbeck

  • « Des Souris et des hommes », une œuvre forte présentée par Théâtrajeunes, à la MJC.
    « Des Souris et des hommes », une œuvre forte présentée par Théâtrajeunes, à la MJC. Repro CPA - Repro CPA
Publié le / Modifié le S'abonner

Travail remarquable et remarqué que celui des jeunes du collectif Théâtrajeunes, qui présentait sa dernière création "Des souris et des Hommes", d’après le roman de John Steinbeck, publié en 1937. Avec "Les Raisins de la colère" (1939), il s’agit de l’une des œuvres les plus connues de l’auteur américain.

L’histoire se déroule au début des années 1930. George Milton, un homme plutôt petit et Lennie Small, grand colosse un peu bêta, sont deux amis d’enfance. Ils errent sur les routes de Californie en travaillant comme saisonniers dans des ranchs. George et Lennie partagent un rêve : posséder un jour une petite exploitation, pour y vivre "comme des rentiers", y élever des lapins et être libres. Lennie nourrit une passion : caresser les choses douces, comme les petits animaux à fourrure (souris, lapins…). L’histoire s’achèvera dans la tragédie. Elle a notamment fait l’objet de plusieurs adaptations cinématographiques ou télévisuelles. Il y a quelques jours, donc, ce fut autour des jeunes amateurs de théâtre de présenter leur adaptation, sur plusieurs représentations et devant un public conquis, au sein de la MJC.

Ils ont eux-mêmes construit la grande marionnette représentant le personnage de Lennie, en seulement trois jours avec l’aide d’une marionnettiste professionnelle, se sont affairés à la mise en scène et ont fait appel à un chaudronnier pour réaliser l’imposant décor. À raison d’un vendredi hebdomadaire, la dizaine de jeunes (12 à 18 ans) s’est chargée de tous les aspects de la création, entre adaptation, écriture, recherche et mise en place des idées de mise en scène et de jeu, imagination du décor et de la marionnette, création éclairage et son, communication, etc. "Nous ne savons pas encore quand nous rejouerons cette pièce. Nous avons pris beaucoup de plaisir à mixer plusieurs disciplines entre marionnette, théâtre d’objet et jeu scénique et avons atteint notre objectif d’autonomie", ont-ils déclaré au soir de la dernière représentation publique, pour laquelle les applaudissements nourris sont venus récompenser le travail quasi-professionnel d’une troupe étonnamment mature.

À noter qu’ils ont, quelques jours après, redonné leur création "Acide sulfurique", d’après le roman d’Amélie Nothomb, prix du public et prix du jury au festival Théâtravallon 2019 à Marcillac, avec également le même talent et le même bonheur…

Centre Presse Aveyron
L'immobilier à Onet-Le-Château

358 €

ONET - Résidence LAMARTINE - confortable T1 bis de 32 m2, avec jardin de 65[...]

199000 €

Dans résidence récente avec ascenseur, appartement de type 4 comprenant : c[...]

266 €

ONET LE CHATEAU - Coquet studio de 22 m2, coin kitchenette équipée, lumineu[...]

Toutes les annonces immobilières de Onet-Le-Château
Réagir