Archéologie - Histoire

À Montrozier aussi, Alain Dalis a l’art de la réplique

  • Alain Dalis (au centre)cette semaine à Montrozier,aux côtés d’un membrede son équipe et d’Alain Soubrié, du musée archéologique.
    Alain Dalis (au centre)cette semaine à Montrozier,aux côtés d’un membrede son équipe et d’Alain Soubrié, du musée archéologique. Repro CPA / Repro CPA
Publié le / Modifié le S'abonner
Entre la grotte Chauvet qu’il a réalisée et avant la grotte Cosquer dont il a obtenu le marché, le plasticien, originaire de Lascaux a œuvré, pour le musée archéologique de Montrozier.

C’est en œuvrant à la réfection de la grotte pédagogique du musée archéologique de Montrozier qu’Alain Dalis a appris la bonne nouvelle. Il réalisera la réplique de la grotte Cosquer, à Marseille. Une grotte située au large du Cap Morgiu, uniquement accessible en plongée ! Une autre étoile au tableau d’honneur de celui qui a également réalisé l’exceptionnelle reproduction de la grotte Chauvet. À son évocation, il en a d’ailleurs encore les yeux qui brillent. "À plusieurs reprises, j’ai pu aller dans la grotte originelle, pour les besoins de la reproduction. Et à chaque fois, c’est… ouah ", sourit-il.

L’obtention de la réalisation marseillaise est également l’occasion pour lui de poursuivre son inlassable travail de transmission. Mais à sa manière. À savoir, celle d’un plasticien qui " essaie de mentir le mieux possible " pour permettre au quidam de toucher du doigt, ou presque, des réalisations datant, pour certaines, de plus de 30 000 ans !

Une sommité en la matière

Reste qu’Alain Dalis, originaire de Montignac, entre le guide de Lascaux II qu’il a été et le passionné des Beaux-Arts qu’il est, est devenu l’un des plus brillants réalisateurs de répliques de grottes préhistoriques. Une véritable sommité en la matière.

En lien avec les chercheurs d’un côté et le grand public de l’autre, il a trouvé la voie qui lui convient le mieux. Et il n’y a pas de petits chantiers pour lui !

C’est pour cela qu’il était à Montrozier ces jours-ci. Pour apporter sa touche d’expérience à la réfection de la grotte pédagogique, afin que celle-ci soit aussi simple à nettoyer qu’un tableau d’école, et permettre ainsi à des gamins de se prendre pour des artistes du pariétal. Mais également pour ramener la reproduction de la scintigraphie du sol réalisée sous la grotte de Roquemissou, à deux pas du musée archéologique. Une reproduction bluffante de réalisme.

"Grâce à cette reproduction, nous allons pouvoir mieux appréhender le sujet des différentes périodes du passé, que l’on peut apprécier à partir de l’observation du sol", explique Alain Soubrié, médiateur du musée.

Une exposition programmée en 2020

Et pas peu fier d’accueillir une sommité en matière de réalisation de réplique de grottes préhistoriques. Une réplique qui sera au cœur de la grande exposition à laquelle se prépare le musée de Montrozier, à savoir celle consacrée aux fouilles effectuées à Roquemissou. Une exposition qui ouvrira en 2020 et qui sera installée pour trois ans.

Quant à Alain Dalis, il va désormais s’atteler à la reproduction de la grotte Cosquer. Une grotte qui devrait ouvrir en 2022, appelée à reproduire le plus fidèlement possible cette grotte ornée exceptionnelle afin de permettre au public de pouvoir l’approcher enfin de près. Alain Dalis ne demande pas mieux.

Grotte Cosquer

La grotte Cosquer est située dans les Calanques, près de Marseille, au cap Morgiou. Elle est accessible par un tunnel long de 175 mètres dont l’entrée est à 37 mètres de fond. Unique au monde, cette grotte sous-marine abrite plusieurs dizaines d’œuvres peintes et gravées il y a environ 27 000 et 19 000 ans. Ornée de divers animaux terrestres, elle compte également des phoques et des pingouins, 55 mains négatives et d’innombrables tracés digitaux, des dizaines de signes géométriques ainsi qu’une gravure exceptionnelle représentant un "homme tué". Découverte en 1985, elle est officiellement déclarée en 1991 par son inventeur et classée monument historique la même année. Le projet marseillais de la grotte Cosquer doit ouvrir en 2022.

 

 

Philippe Routhe
Voir les commentaires
L'immobilier à Aveyron

69000 €

A 15 kms de Villerfranche de Rouergue, dans un hameau résidentiel et calme,[...]

74000 €

Terrain constructible à Sainte Radegonde de 658 m2 dans un lotissement viab[...]

115000 €

Dans une vallée paisible et agréable, maison des années 60, construite en p[...]

Toutes les annonces immobilières de Aveyron
Réagir