Télé-médias

Avec les lancements d'Apple TV+ et de Disney+, la guerre du streaming est déclarée

  • Le service de streaming Disney+ sera lancée au premier trimestre 2020 en Europe.
    Le service de streaming Disney+ sera lancée au premier trimestre 2020 en Europe. VALERIE MACON / AFP / VALERIE MACON / AFP
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages

(Relaxnews) - Qui de Disney ou bien d'Apple saura attirer les plus grands noms du cinéma et de la télévision américaine ? Si la guerre du streaming est déjà lancée depuis longtemps, la question est à présent de savoir qui affichera le plus grand nombre de célébrités, acteurs et réalisateur confondus, pour ainsi attirer leurs fans et gagner de nombreux nouveaux abonné.es.

En novembre 2019, le paysage du streaming américain va prendre un nouveau tournant. L'arrivée d'Apple TV+ le 1er novembre et celle de Disney+ le 12 novembre viendront bousculer les mastodontes déjà en place que sont Netflix et Amazon Prime Video. Pour attirer le plus possible d'abonnés et ainsi tenter de se démarquer de leurs concurrents, les géants du monde de l'industrie du divertissement s'arrachent les acteurs les plus en vue d'Hollywood. 

Le retour de Jennifer Aniston dans une série

Si Netflix et Amazon Prime Video ont déjà une grosse longueur d'avance, les nouveaux venus ont mis les bouchées doubles pour rattraper leur retard. Jennifer Aniston, Reese Witherspoon, M. Night Shyamalan ou encore Alfonso Cuarón sont autant de noms prestigieux qui viennent grossir les rangs de la nouvelle plateforme Apple TV+.

Alors que la série "Friends" fête cette année ses 25 ans, Apple a visé juste en réunissant à l'écran presque vingt ans après les soeurs Green. Jennifer Aniston et Reese Witherspoon interprétaient en effet les personnages de Rachel et Jill Green dans la mythique série de NBC. Réunies dans "The Morning Show", les deux actrices s'affrontent dans l'univers des matinales télévisées. A noter que Jennifer Aniston n'avait pas remis les pieds dans une série depuis maintenant 15 ans. Sa notoriété encore indéfectible lui a récemment permis de battre le record d'abonnés pour l'ouverture d'un compte Instagram, détenu jusqu'alors par Meghan Markle et le Prince Harry. Ce record tombe donc à pic pour le lancement de Apple TV+, attendu ce vendredi 1er novembre.

Apple a également réussi a faire main basse sur un réalisateur oscarisé, en l'occurrence Alfonso Cuarón. Victorieux lors des derniers Oscars avec son dernier film "Roma", il a signé un contrat de 3 ans avec Apple TV+. Il développera des séries à travers sa société Esperanto Filmoj. Ce sera également le cas d'une autre star de la réalisation, M. Night Shyamalan, très attendu avec sa prochaine série angoissante "Servant".

Avec une offre à seulement 5 dollars par mois défiant toute concurrence, Apple pourrait bien faire son trou sur le marché américain du streaming malgré un catalogue pour l'instant moins conséquent que ses concurrents.

L'empire de Mickey contre attaque

La concurrence sera particulièrement rude avec Disney ! L'empire de Mickey a également séduit de nombreuses stars pour le lancement de sa propre plateforme, baptisée Disney+. Pedro Pascal, Jon Favreau, Tessa Thompson ou encore Ewan McGregor sont ainsi attendus dans plusieurs projets. Toutefois, Disney mise surtout sur son catalogue et sur la nostalgie du public pour s'imposer durablement. En proposant des séries dérivées de ses plus gros succès comme les franchises de "Star Wars" ou Marvel ainsi que des remakes en live-action de ses classiques tels que "La Belle et le Clochard", Disney compte attirer ses fans devenus adultes tout en proposant des programmes résolument modernes, adaptés à la nouvelle génération.

Attendu sur le sol américain le 12 novembre 2019, Disney+ proposera pour un peu moins de 7 dollars par mois une programmation impressionnante comprenant donc l'intégralité des franchises "Star Wars", Marvel ou encore Pixar. Ce sera par la même occasion une grosse perte pour Netflix, qui les proposait jusqu'alors sur sa plateforme. Les hostilités sont définitivement lancées.

Relaxnews
Voir les commentaires
Réagir