Musique

Deux soirs et deux guitares dans le Fauteuil rouge de Baraqueville

  •  Jean-Félix Lalanne.
    Jean-Félix Lalanne. Repro CP / / Repro CP
  • Will Barber.
    Will Barber. Repro CP / / Repro CP
Publié le / Modifié le S'abonner

Les organisateurs du Lax’n’Blues, qui se déroulera à la fin du mois de mars, organisent les 28 et 29 février à Baraqueville deux soirées de mises en bouche blues.

Un Fauteuil pour deux. Voilà qui ferait un bon titre de film, non? Mais ce fauteuil, lequel est rouge, s’il est bien pour deux, ce n’est pas pour deux personnes ensemble, mais l’une après l’autre. Ce qui est bien plus décent vous en conviendrez. De plus, si ce Fauteuil rouge est bien unique à Baraqueville, il ne l’est plus à l’intérieur de lui-même. Vous saisissez? Non? Tant mieux, maintenant j’explique.

Le Fauteuil rouge, c’est le nom de la salle de cinéma de Baraqueville, qui mène aussi, ce sera la cas les vendredi 28 et samedi 29 février, une double vie de salle de concerts. Une aubaine pour les organisateurs du festival Lax’n’ Blues, le rendez-vous devenu séculaire de la fin mars à Lax, histoire de bien commencer le printemps.

Depuis 4 ans, le Lax’n’Blues fait son "before", entendez par là son "avant", c’est-à-dire qu’avant le festival proprement dit, on propose déjà des concerts, histoire d’appâter l’ouïe du chaland et de préchauffer les différents bénévoles.

Cette année donc, c’est au Fauteuil rouge de Baraqueville que se déroulera ce "before". Vendredi 28, c’est Jean-Félix Lalanne qui ouvrira les débats. Moins connu que son frangin Francis (il est un peu moins porté sur le ballon rond, ceci expliquant cela,) Jean-Félix a construit toute sa carrière autour de la guitare, qu’il a mis non seulement au service d’une foultitude d’artistes, qu’ils soient guitaristes ou chanteurs, mais avec laquelle il a créé bon nombre de musiques de films, ou de spectacles qu’il joue, des spectacles souvent interactifs. Comme ce sera le cas à Baraqueville, avec "Brassens en une seule guitare", dans lequel il imagine comme un dialogue fictif avec le Sétois le plus célèbre du monde.

Samedi 29, ce sera au tour du rugissant Will Barber qui a secoué les tympans des membres du jury de l’émission "The Voice" (ils étaient assis sur des fauteuils rouge, non?). iIl aura en première partie son quasi clone local (la barbe, plus légère, la guitare, posée à plat sur les genoux, et le goût du blues stoner évidemment) en la personne de Hugo Taurines. De quoi rugir de plaisir. En attendant l’heure d’été du Lax...

Laurent Roustan
Voir les commentaires
L'immobilier à Baraqueville

316000 €

Baraqueville, maison de type 5 de 160m2 au coeur d'une propriété disposant [...]

526 €

Situé dans une résidence calme et agréable, appartement de type 3 d'environ[...]

216000 €

Au sein d'un lotissement calme et agréable, venez visiter cette belle mais[...]

Toutes les annonces immobilières de Baraqueville
Réagir