tiers lieu

Rodez : Station A reçoit un soutien de taille

  • Stéphane Mazars, député, Jean-François Galliard, président du Département, Monique Bultel-Herment, représentante de la Ville, aux côtés d’Alan Hay, coprésident de Station A (à gauche).
    Stéphane Mazars, député, Jean-François Galliard, président du Département, Monique Bultel-Herment, représentante de la Ville, aux côtés d’Alan Hay, coprésident de Station A (à gauche). Centre Presse / Philippe Henry / Centre Presse
Publié le / Modifié le S'abonner

Le tiers-lieu ruthénois vient de recevoir le label Fabrique de territoires du ministère de la Cohésion des territoires. Un soutien financier qui va permettre de soutenir et de lancer rapidement les premières activités.

Un pas de plus vers la concrétisation de Station A. Le tiers-lieu qui a déjà trouvé un emplacement dans l’ancien haras vient de recevoir le label lancé par le ministère de la Cohésion des territoires : Fabrique de territoires.

Trente lieux en France ont été lauréats, dont Rodez et Station A. Très concrètement, grâce à ce label, le tiers-lieu pourra percevoir de 25 000 à 50 000 € par an, durant trois ans, par projet.

Pour l’occasion, Alan Hay, coprésident de Station A, avait invité Jean-François Galliard, président du Département (propriétaire des lieux), Stéphane Mazars, député de la circonscription et Monique Bultel-Herment, représentante de la ville de Rodez. "Même si nous avons veillé à équilibrer le projet par nous-même, recevoir un soutien de l’état et des collectivités nous conforte dans notre projet et l’objectif que nous avons", se félicite Alan Hay.

Très rapidement, Station A pourrait " employer trois équivalents temps plein pour la gestion du lieu et l’installation des premières activités. Je rappelle que nous n’avons pas pour vocation de remplacer les associations déjà existantes mais bien de trouver notre place, de se compléter. Surtout, le volet insertion nous tient particulièrement à cœur ". " à partir du 1er mars (lire ci-contre), nous allons prendre pleinement possession du haras, précise le coprésident de Station A. Par exemple, la Sous-Sta, café associatif installé rue de Bonald, sera transférée ici, au haras. Puis, les espaces bureaux pourront rapidement être mis en service." D’autres projets sont encore dans les cartons : un jardin partagé, un restaurant, des praticiens, etc.

Pour l’heure, les responsables du tiers-lieu sont dans une phrase "d’amorçage qui doit durer deux ans au cours de laquelle Station A doit monter en puissance". Environ 400 m2 de bureaux sont d’ores et déjà disponibles. L’enveloppe des travaux pour rénover le site est comprise entre 2,7 et 3,30 M€ pour une livraison prévue à la fin du premier semestre 2022.

 

Centre Presse
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

288.82 €

Studio semi meublé récemment rénové, à proximité du lycée Monteil et de l'I[...]

300 €

Au cœur de RODEZ agréable Studio à la décoration actuelle dans une petite c[...]

350 €

Proche du centre ville et à deux pas du lycée Monteil, appartement de type [...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir